Liens d'accessibilité

Côte d'Ivoire : Gbagbo, candidat à la présidence du FPI


Laurent Gbagbo lors de sa première comparution à la CPI (5 déc. 2011)

Laurent Gbagbo lors de sa première comparution à la CPI (5 déc. 2011)

L'ex-président Laurent Gbagbo est sur la liste des candidats à la présidence de son parti, le Front populaire ivoirien (FPI).

Des membres de ce parti créé par Gbagbo ont présenté la candidature de celui samedi.

Cependant d’autres voix s’élèvent au sein du parti estimant que Gbagbo ne pourra pas diriger le FPI de la prison de la Cour Pénale Internationale de La Haye ou l’ancien chef d’état est détenu depuis 2011.

Au nombre de ceux qui contestent la candidature de Gbagbo à la tête du FPI se compte l'ancien Premier ministre (2000-2003) et actuel président du parti, Pascal Affi N'Guessan, qui a annoncé mercredi qu’il est lui aussi candidat.

M. Nguessan dirige le parti depuis 2001 et veut briguer un deuxième mandat aux commandes du FPI.

Le parti affiche de sérieuse dissensions car la candidature de Gbagbo est soutenue par son fils Michel et d’autres grands noms du partis. Ils font de la libération de l'ancien président "le coeur de la stratégie de lutte du parti".

M. N’Guessan est à la tête du camp adversaire veut s'investir dans le jeu politique et à participer à la présidentielle de 2015 derrière Pascal Affi N'Guessan.

"Je suis candidat par devoir envers le président Laurent Gbagbo", a déclaré N’Guessan.

Laurent Gbagbo, emprisonné depuis bientôt trois ans par la Cour pénale internationale de La Haye pour "crimes contre l'humanité", attend son procès prévu fin 2015.

L'enjeu est primordial pour la Côte d'Ivoire, qui se doit de réussir cette élection pour rêver d'un futur calme, après une décennie de crise politico-militaire et plus de 3.000 morts durant les violences postélectorales de 2010-2011.

Seul le président Ouattara est pour l'instant candidat déclaré mais, pour les partenaires de ce pays, la participation du FPI au processus, ainsi qu'à l'élection, est essentielle à la réussite du scrutin.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG