Liens d'accessibilité

Soudan : 100 000 personnes ont fui les tensions d’Abyei selon le HCR


Des déplacés à Turalei, à 130 km de la ville d'Abyei I

Des déplacés à Turalei, à 130 km de la ville d'Abyei I

Les autorités onusiennes pensent que de nombreux déplacés se cachent dans la brousse et ont désespérément besoin de vivres, d’eau potable et d’autres produits de première nécessité.

Les Nations Unies chiffrent à 100 000 le nombre de civils ayant fui les vives tensions dans la région d’Abyei, à la frontière entre le Nord et le Sud-Soudan. La plupart de ces déplacés cherche refuge dans l’Etat de Warrap, au sud d’Abyei, a indiqué Fatoumata Lejeune-Kaba, porte-parole du HCR à la VOA.

Les autorités onusiennes pensent que de nombreux déplacés se cachent dans la brousse et ont désespérément besoin de vivres, d’eau potable et d’autres produits de première nécessité.

Ces habitants d’Abyei ont commencé à fuir lorsque l’armée de Khartoum a investi la région. Les autorités nord-soudanaises ont rejeté l’appel de l’ONU à retirer ces troupes.

Le Sud-Soudan s’apprête à proclamer son indépendance le 9 juillet, et les deux parties n’ont ne sont pas parvenus à un accord sur l’avenir de cette région riche en pétrole.

XS
SM
MD
LG