Liens d'accessibilité

La Centrafrique, le Soudan et le Tchad préoccupés par l’insécurité régionale


Une distribution de vivres du PAM près de Bangui (Archives)

Une distribution de vivres du PAM près de Bangui (Archives)

La zone surnommée « le Triangle de la mort », aux confins des trois pays, a souvent été le théâtre de plusieurs rébellions, sans parler des incursions meurtrières des rebelles de la LRA de Joseph Kony.

Une insécurité persistante sévit dans l’extrême-nord de la République centrafricaine. Des bandes d’hommes armés y sévissent et se livrent souvent au trafic transfrontalier de véhicules volés et acheminés vers le Soudan ou le Tchad.

La zone surnommée « le Triangle de la mort », aux confins des trois pays, a souvent été le théâtre de plusieurs rébellions, sans parler des incursions meurtrières des rebelles de la LRA de Joseph Kony. L’insécurité était au centre des entretiens entre les présidents centrafricain, tchadien et soudanais.

La bourgade de Zouarké, dans le nord du Tchad, connait un tout autre problème. Passage obligé pour les Tchadiens qui fuient la Libye, ce petit village près de la frontière avec la Libye et le Niger n’était pas préparé à accueillir autant de personnes.

XS
SM
MD
LG