Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Relance un projet de barrage hydroélectrique géant au Zimbabwe


Barrage près de Solai, Kenya, le 11 mai 2018

Le président du Zimbabwe Emmerson Mnangagwa a profité de la campagne pour les élections du 30 juillet pour raviver un projet de méga-barrage hydroélectrique sur le Zambèze susceptible de créer, selon lui, plus de 6.000 emplois.

"C'est un projet de 4,5 milliards de dollars que nous allons concrétiser en coopération avec le gouvernement de Zambie", a promis M. Mnangagwa, cité lundi par le quotidien d'Etat The Herald, lors d'une réunion publique à Bindura (nord-est).

La construction de ce barrage d'une puissance de 1.600 mégawatts doit permettre de créer 6.000 emplois, a-t-il estimé.

"Trois entreprises se sont portées candidates pour réaliser ce projet et nous étudions leurs offres. Mais à notre niveau, moi-même et le président (zambien Edgar) Lungu sommes d'accord pour le réaliser", a-t-il ajouté.

Il y a une semaine, le chef de l'Etat zimbabwéen avait signé un accord avec la Chine pour la construction d'une centrale électrique d'une valeur de 1,5 million de dollars.

Le Zimbabwe produit 1.200 mégawatts d'électricité sur son sol mais doit importer les 200 MW supplémentaires nécessaires à sa consommation auprès de l'Afrique du Sud et du Mozambique voisins.

M. Mnangagwa a pris la succession en novembre de Robert Mugabe, contraint à la démission par l'armée et son propre parti après avoir dirigé le pays depuis son indépendance en 1980.

Il a promis de relancer l'économie du pays, sortie exsangue des trente-sept ans de règne sans partage de son prédécesseur.

Ex-cacique du régime Mugabe, M. Mnangagwa fait figure de favori à l'élection présidentielle, face à une opposition orpheline de son chef historique Morgan Tsvangirai décédé en février.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG