Liens d'accessibilité

Vingt kilos saisis de cornes de rhinocéros à Johannesburg


Un ranger marche derrière deux rhinocéros dans un parc protégé près de Marondera, à l'est de la capitale Harare, Zimbabwe, le 20 septembre 2014.

Une femme qui transportait une vingtaine de kilos de cornes de rhinocéros, dont le trafic est illégal, a été interpellée à Johannesburg, a annoncé la police sud-africaine.

Un total de 11 morceaux de cornes de rhinocéros ont été découverts dans la valise de la passagère qui était en transit à l'aéroport international de Johannesburg, principale métropole de l'Afrique du Sud.

La jeune femme de 24 ans venait de Lusaka, en Zambie, et se rendait à Hong Kong.

Elle a été interpellée mardi à la suite de renseignements transmis aux autorités, a ajouté la police dans un communiqué, sans préciser sa nationalité.

Elle va être poursuivie pour trafic d'espèces en danger.

Les cornes de rhinocéros sont prisées en Asie, notamment en Chine et au Vietnam, où on leur prête des vertus thérapeutiques, non prouvées scientifiquement.

La corne de rhinocéros est composée de kératine comme les ongles humains et se vend jusqu'à 60.000 dollars (51.000 euros) le kilo au marché noir.

Son trafic international est interdit depuis 1977, mais cette mesure n'a pas permis d'enrayer le massacre des rhinocéros.

Au premier semestre de cette année, 529 rhinocéros ont été tués en Afrique du Sud, qui abrite 80% de la population de ces animaux dans le monde.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG