Liens d'accessibilité

Vingt-cinq millions de dollars pour réinsérer les anciens combattants au Mali


Une réunion du DDR à Bamako, au Mali, le 11 décembre 2016. (VOA/Kassim Traore)

Vingt-cinq millions de dollars ont été mobilisés pour le programme national de désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR).

La somme de 25 millions de dollars a été mobilisée au cours d’une rencontre entre le Mali et ses partenaires, le montant représente 50% de la somme globale. Le reste sera mobilisé en début d’année 2017.

C’est l’engagement pris par le Mali et ses partenaires, le programme DDR étant une phase capitale dans la mise en application de l’accord d’Alger.

Désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR), c’est par là que toute l’application de l’accord d’Alger devrait commencer pour éviter les réunions interminables entre le gouvernement et les groupes armés.

Avec le DDR, le Mali et ses partenaires ont mis la main à la poche. Selon Zahabi Ould Sidi Mohamed, président de la DDR, "c'est un programme qui va s'étaler sur trois ou quatre ans".

Le DDR devrait gérer 10 000 combattants des groupes armés. Chaque combattant sera cantonné, dans un premier temps, à rester pendant 45 jours dans un des huit sites de cantonnements identifiés. "Le combattant va passer un entretien pour savoir où il souhaite être inclus", explique Zahabi Ould Sidi Mohamed.

Le DDR ne sera pas une seulement mis en place pour les combattants des seuls groupes armés CMA et Plateforme, mais cela regroupera tous les groupes armés des différentes régions du Mali, précise Zahabi Ould Sidi Mohamed. "Nous n'allons pas nous enfermer dans les querelles", insiste-t-il, soulignant le côté inclusif du programme.

Le programme prévoit également des projets pour aider les populations victimes de violences au nord et comme partout au Mali.

Une fois que le DDR fonctionne dans une localité, aucun autre groupe ne sera autorisé à faire des mouvements en dehors des patrouilles mixtes.

Le programme DDR est déjà en marche, et souhaite mettre en place une mission de terrain et de bureau.

Kassim Traoré, correspondant à Bamako

XS
SM
MD
LG