Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Vers une visite historique au Vietnam d'un porte-avions américain


Hung Ba Le, pose devant vu le navire USS Lassen, au large du port de Tien Sa à Danang, au Vietnam, le le 7 novembre 2009.

Un porte-avions américain devrait accoster au Vietnam en mars, une première historique pour ces deux anciens ennemis, aujourd'hui alliés pour contrer la montée en puissance de Pékin en mer de Chine méridionale.

L'annonce en a été faite à l'occasion d'une visite à Hanoï du ministre américain de la Défense Jim Mattis, deuxième étape d'une tournée en Asie qui l'a également mené en Indonésie.

A Hanoï, où il a rencontré son homologue Ngo Xuan Lich et le président Tran Dai Quang, M. Mattis a insisté sur la liberté de navigation en mer de Chine, une question qui oppose les deux pays communistes.

Pékin revendique la quasi-totalité de la mer de Chine méridionale, un espace maritime supposé riche en ressources naturelles et par lequel transitent plus de 5.000 milliards de dollars de marchandises chaque année.

Mais les prétentions chinoises sont contestées par d'autres riverains comme le Vietnam, les Philippines, la Malaisie, Brunei et Taïwan.

"Les deux dirigeants se sont accordés à oeuvrer à une visite du porte-avion USS Carl Vinson à Danang en mars", a indiqué à la presse le porte-parole de M. Mattis, le commandant Jeff Davis.

Il s'agira d'une visite historique car jamais aucun porte-avions américain n'a accosté au Vietnam, selon des responsables du Pentagone. Pendant la guerre du Vietnam, qui s'est achevée en 1975, des porte-avions croisaient au large, mais il n'entraient pas dans les ports, ont-ils précisé.

Comme il l'avait fait à Jakarta, M. Mattis a souligné que la liberté de navigation était cruciale pour l'économie en forte croissance du Vietnam.

Les liens militaires entre les deux anciens ennemis se sont renforcés ces dernières années, notamment depuis une visite historique en 2016 de l'ex-président américain Barack Obama, qui avait levé un embargo sur les ventes d'armes à Hanoï datant de la guerre du Vietnam.

M. Lich avait rendu visite à M. Mattis à Washington en août dernier, dans le cadre des efforts d'Hanoï pour garder de bonnes relations avec l'administration de Donald Trump.

M. Mattis, dont c'était la première visite au Vietnam, repart jeudi soir pour les Etats-Unis, après une tournée de cinq jours dans la région marquée notamment par une démonstration mémorable des forces spéciales indonésiennes, avec des serpents tués à coup de dents et des briques enflammées.

Il doit faire escale vendredi à Honolulu, où il doit rencontrer son homologue sud-coréen Song Young-moo.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG