Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Vers une cinquième prorogation budgétaire pour éviter la paralysie aux Etats-Unis


Des policiers se tiennent devant le Capitole avant le premier discours du président Donald Trump sur l'état de l'Union à Washington, le 30 janvier 2018.

Le Congrès américain, à majorité républicaine, va tenter d'adopter cette semaine une cinquième mesure temporaire de financement de l'Etat fédéral, faute de compromis avec l'opposition démocrate pour financer tout 2018.

L'année budgétaire a commencé le 1er octobre dernier, mais les parlementaires se sont montrés incapables jusqu'à présent de s'entendre sur le montant et la ventilation des dépenses fédérales pour toute l'année. Le Congrès finance donc depuis toute l'administration fédérale quelques semaines à la fois, au même rythme que la période précédente, sans pouvoir faire adopter les réformes structurelles voulues par le nouveau pouvoir.

>> Lire aussi : Fin du "shutdown" aux Etats-Unis trois jours après son début

En échange de l'augmentation forte du budget de la défense, les démocrates exigent en effet que le reste des dépenses intérieures connaissent une hausse équivalente. Ils utilisent également l'échéance pour tenter d'arracher la régularisation de centaines de milliers de jeunes sans-papiers. Jusqu'à présent en vain.

Mais l'opposition a son mot à dire car elle dispose d'une minorité de blocage au Sénat, la chambre haute du Congrès, où une majorité qualifiée de 60 voix sur 100 est requise. Les républicains n'y disposent que de 51 sièges.

>> Lire aussi : Vers la fin du "shutdown" aux Etats-Unis

Si le Congrès ne vote pas de crédits de fonctionnements, l'Etat fédéral doit "fermer" et renvoyer chez eux les fonctionnaires jugés non essentiels. C'est arrivé pendant trois jours en janvier, et pendant plus de deux semaines en 2013, ce que les Américains appellent un "shutdown".

A court de temps, la Chambre des représentants a prévu de voter dès mardi sur un texte qui financerait l'Etat fédéral jusqu'au 23 mars mais le Pentagone jusqu'à la fin de l'année fiscale, soit jusqu'au 30 septembre.

>> Lire aussi : Le "shutdown" plombe le premier anniversaire de Trump au pouvoir

La mesure passera ensuite au Sénat, où la minorité démocrate devrait demander à nouveau l'égalité de traitement entre la défense et le reste du budget. Ce qui provoquera un nouvel aller-retour entre les deux chambres.

Quoiqu'il arrive, la date-butoir est jeudi soir à minuit.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG