Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Libération de 44 opposants en trois jours au Venezuela


Chaudes accolades entre des opposants et leurs proches après leur libération, le 23 décembre 2017.

Quarante-quatre opposants au président socialiste du Venezuela, Nicolas Maduro, ont été libérés en trois jours sur recommandation de l'Assemblée constituante, a annoncé lundi une ONG de défense des droits de l'homme.

Huit d'entre eux ont recouvré la liberté lundi, s'ajoutant aux 36 relâchés samedi et dimanche dans le cadre d'une mesure présentée comme d'apaisement pour Noël.

"Ils sont déjà 44 à avoir été libérés entre le 23 et le 25 décembre. Il est important de souligner que cela ne représente que 16% des prisonniers politiques", a dit à l'AFP Alfredo Romero, qui dirige l'organisation de défense des droits de l'homme Foro Penal.

"Ce qui intéresse le gouvernement, c'est de diminuer le nombre des prisonniers politiques pour réduire le coût qu'ils représentent", a-t-il estimé, assurant qu'"il y a encore 227 prisonniers politiques, le chiffre le plus élevé pour un Noël".

Une commission de l'Assemblée constituante a pour sa part recommandé samedi la remise en liberté de plus de 80 opposants, dont certains détenus depuis 2014.

Un premier groupe de prisonniers a été libéré le jour même de cette annonce.

La présidente de l'Assemblée Delcy Rodriguez avait dit ainsi vouloir qu'ils puissent "passer les fêtes de Noël avec leur famille".

Delcy Rodriguez est à la tête d'une Commission Vérité - créée par le chef de l'Etat - chargée d'enquêter sur les mouvements de protestation contre M. Maduro, au cours desquels ces personnes ont été arrêtées.

Certaines d'entre elles sont incarcérées depuis les manifestations de 2014 contre le président - qui ont fait 43 morts - tandis que d'autres le sont depuis les protestations de rue du printemps 2017, qui ont fait 125 morts.

Le sort des opposants privés de liberté a fait l'objet de négociations entre le gouvernement et la coalition de la Table de l'unité démocratique (MUD, opposition) qui se sont récemment déroulées en République dominicaine, les deux parties cherchant à trouver une solution pour sortir le Venezuela d'une profonde crise politique et économique.

Une troisième session de discussions est prévue pour les 11 et 12 janvier.

La semaine dernière, l'opposition avait demandé au chef de l'Etat de faire un geste de bonne volonté en libérant avant Noël les "prisonniers politiques".

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG