Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Plus de 2.300 mineurs séparés de leurs parents migrants depuis mai aux Etats-Unis


Le ministre américain de la justice, Jeff Sessions, au congrès de la National Sheriffs 'Association à la Nouvelle-Orléans, le 18 juin 2018.

Plus de 2.300 enfants et jeunes migrants ont été séparés en cinq semaines de leurs parents accusés d'avoir franchi illégalement la frontière aux Etats-Unis, selon des chiffres actualisés lundi par l'administration Trump qui montrent une accélération de cette pratique.

Entre le 5 mai et le 9 juin, 2.342 mineurs ont étaient séparés de leurs proches adultes, a indiqué le ministère de la Sécurité intérieure, soit une moyenne de plus de 66 par jour.

Vendredi, ce même ministère avait révélé que sur une période plus longue de six semaines, chevauchant les nouvelles données --du 19 avril au 31 mai-- 1.995 mineurs avaient été séparés, soit environ 47 par jour.

Ces données démontrent une accélération du rythme des séparations des mineurs, parfois très jeunes, depuis que le ministre de la Justice, Jeff Sessions, a annoncé haut et fort cette politique de tolérance zéro à la frontière avec le Mexique le 7 mai.

Donald Trump a encore revendiqué cette pratique lundi, affirmant qu'il ne laisserait pas les Etats-Unis devenir "un camp pour migrants" et blâmant les démocrates qu'il accuse de bloquer une réforme sur l'immigration.

Au nom de la "tolérance zéro" face à l'immigration clandestine, l'administration Trump a décidé d'incarcérer systématiquement les sans-papiers, qu'ils soient accompagnés d'enfants ou non.

Ces derniers ne pouvant pas être détenus avec eux, ils sont séparés et envoyés dans des centres d'hébergement.

Face à l'affluence des dernières semaines, les autorités sont en train d'installer en urgence de nouveaux refuges près de la frontières, au Texas.

L'ONU a dénoncé cette politique "inadmissible" et "cruelle".

Avec AFP

Votre avis

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG