Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Une pénurie de carburant perturbe le trafic aérien intérieur du Congo


A l'aéroport de Brazzaville, le 19 juin 2006.

Les rotations d'avions sont perturbées depuis quelques jours entre Brazzaville et Pointe-Noire, les deux principales agglomérations du Congo, en raison d'une pénurie de carburant due à des problèmes de raffinage, a-t-on appris lundi de source officielle.

"Le gouvernement de la République informe l'opinion nationale et internationale que notre pays connaît depuis quelques jours des perturbations de son trafic aérien", selon un communiqué signé par Jean-Marc Thystère-Tchicaya, ministre des Hydrocarbures.

"Ces perturbations sont dues (..) à une pénurie de carburants de type 'Jet A', carburant particulier destiné aux aéronefs", a-t-il ajouté.

Depuis novembre 2016, l'avion est le moyen le plus sûr pour rejoindre Pointe-Noire, dans l'extrême sud du pays, à partir de Brazzaville, les trafics ferroviaire et routier étant obsolètes en raison de l'insécurité liée aux violences dans la région du Pool (Sud).

"Il a été constaté, après la dernière importation de Jet A réalisée par notre pays, que les produits concernés ne répondaient pas aux spécifications techniques et légales prévues en République du Congo", selon le texte.

Selon le gouvernement, la Congolaise de raffinage (Coraf, raffinerie nationale basée à Pointe-Noire) n'a pas permis de compenser le déficit de carburant dans ce petit pays d'Afrique centrale d'environ 5 millions d'habitants.

Producteur de pétrole, le Congo importe cependant une partie de ses consommations en produits pétroliers raffinés, pour lesquels la demande nationale est supérieure à la production locale.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG