Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Pénurie de carburant au Togo


Des Togolais attendent devant une station essence, à Lomé, au Togo, le 2 janvier 2018. (VOA/Kayi Lawson)

Depuis une semaine, le carburant se fait de plus en plus rare dans la capitale togolaise. La situation s'aggrave et mercredi, il fallait faire le tour de la ville pour trouver du carburant, parfois sans succès, rapporte la correspondante de VOA Afrique sur place

Pour trouver du carburant après le 2 janvier à Lomé, il faut aller dans la station service sur le boulevard de la paix à coté du rond point Amina, et nul par ailleurs.

Dans le centre ville de la capitale togolaise, toutes les stations d'essence sont à sec.

Reportage de Kayi Lawson, correspondant à Lomé pour VOA Afrique
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:56 0:00

Dans cette seule station où les pompistes sont encore en service, c'est une affluence inhabituelle.

De longues files de voitures se sont formées pendant que les motocyclistes s'agglutinent autour des distributeurs de carburant.

VOA Afrique a rencontré des usagers désemparés. "J'ai tiré ma moto pour venir ici", témoigne un Togolais.

Des motocyclistes devant une station essence, à Lomé, au Togo, le 2 janvier 2018. (VOA/Kayi Lawson)
Des motocyclistes devant une station essence, à Lomé, au Togo, le 2 janvier 2018. (VOA/Kayi Lawson)

Bruno Adégnon, chef service commercial d'une compagnie pétrolière à Lomé explique que "le weekend a été un peu long et nos confrères ne se sont pas approvisionnés à temps".

Cette pénurie a des incidences sur l'activité des conducteurs de taxi et de taxi-moto. "On trouve du travail mais on ne peut pas le faire, on a peur de faire des pannes sèches avec des clients", explique un conducteur.

Des motocyclistes devant un distributeur, à Lomé, au Togo, le 2 janvier 2018. (VOA/Kayi Lawson)
Des motocyclistes devant un distributeur, à Lomé, au Togo, le 2 janvier 2018. (VOA/Kayi Lawson)

Pour certains Togolais, de pareilles pénuries précèdent une hausse du prix des produits pétroliers à la pompe, ce que contredit Bruno Adégnon.

Le souhait des usagers togolais, est que la situation revienne rapidement à la normale afin d'entamer la nouvelle année sous de meilleures auspices.

Kayi Lawson, correspondant à Lomé

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG