Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Togo

Une nouvelle attaque repoussée dans le nord-ouest du Togo

Des policiers sur une route à Lomé, au Togo, le 6 septembre 2017.

L'armée togolaise a repoussé dans la nuit de mercredi à jeudi une nouvelle attaque dans l'extrême nord-ouest du Togo, à la frontière avec le Burkina Faso, a déclaré à l'AFP un haut responsable militaire.

Au cours des derniers mois, deux attaques "terroristes" ont frappé l'extrême nord du pays, selon le gouvernement. Depuis plusieurs années, l'armée y est déployée pour faire face à la menace d'un débordement de la violence des groupes jihadistes présents au Burkina voisin.

La nouvelle attaque par des hommes armés s'est produite dans la localité de Goulingoushi et n'a fait aucun mort ni blessé "côté Togo", a affirmé un haut responsable militaire, sans donner davantage de détails.

"C'est une de nos embuscades qui a permis de les surprendre en dehors du poste de Goulingoushi, à l'extrême nord-ouest", a-t-il ajouté, confirmant une information relayée par des médias locaux.

Les assaillants "ont battu en retraite et l'armée burkinabè est à leurs trousses. Les ratissages continuent de notre côté", a-t-il précisé.

Lundi, les autorités ont décrété "l'état d'urgence" sécuritaire dans la région des Savanes, dans l'extrême nord du pays.

Début mai, huit soldats togolais ont été tués et 13 blessés au cours de la première attaque jihadiste meurtrière officielle au Togo. Une quinzaine d'assaillants avaient été tués par les militaires togolais, avait indiqué le gouvernement.

Le Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans (GSIM), la principale alliance jihadiste du Sahel, liée à Al-Qaïda, a revendiqué cette attaque.

Toutes les actualités

Un accident de minibus fait 13 morts au Togo

ARCHIVES - L'hôpital secondaire de Be, à Lomé, le 19 octobre 2017

Treize personnes ont trouvé la mort mardi matin dans le sud du Togo après qu'un mini-bus a heurté un arbre à la suite de l'éclatement de l'un de ses pneus sous l'effet d'une vitesse excessive, a-t-on appris de source officielle.

Le bus qui transportait principalement des commerçantes "a dérapé suite à l’éclatement du pneu avant-droit, dû à la vitesse et au mauvais état des pneus, pour se retrouver sous le pont de la rivière", selon un communiqué du ministre de la Sécurité, le général Damehame Yark.

L'accident s'est produit sur la nationale 1 - reliant le Togo au Burkina - dans la localité de Bako, à environ 100 kilomètres au nord de Lomé, vers 07H00 (locale et GMT).

"Dans sa chute, le bus a buté contre un teck avant de se renverser sur son flanc droit provoquant d’importants dégâts matériels et humains. On dénombre au total 13 morts et 15 blessés", précise le communiqué.

Les accidents mortels sont fréquents sur les grands axes routiers du Togo, petit pays d'Afrique de l'Ouest d'environ 8 millions d'habitants en raison notamment des surcharges des transports en commun et des excès de vitesse. Les accidents de la route ont fait 680 morts en 2021, selon les statistiques du ministère de la sécurité.

Festilarts, le festival des arts et des lettres du Togo, met en avant les langues nationales

Festilarts, le festival des arts et des lettres du Togo, met en avant les langues nationales
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:36 0:00

La langue Ewé à l’honneur au festival des lettres et des arts de Lomé

La langue Ewé à l’honneur au festival des lettres et des arts de Lomé
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:11 0:00

Le Togo met en avant ses langues locales à travers un festival consacré aux lettres et aux arts : le Festilarts. Une rencontre culturelle tenue chaque année par l’association littéraire Nimble Feathers, de l’Université de Lomé.

Les Togolais se réjouissent de l'intégration de leur pays au Commonwealth

Les Togolais se réjouissent de l'intégration de leur pays au Commonwealth
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:48 0:00

Le Gabon et le Togo désormais membres du Commonwealth

ARCHIVES - Les présidents Ali Bongo Ondimba du Gabon (à gauche) et Faure Gnassingbe du Togo assistent à l'ouverture d'une réunion des dirigeants d'Afrique de l'Ouest et du Centre sur la sécurité maritime à Yaoundé, au Cameroun, le 24 juin 2013.

Le Gabon et le Togo ont rejoint samedi le Commonwealth, devenant ainsi les dernières nations sans liens historiques avec le Royaume-Uni à entrer dans le club anglophone dirigé par la reine Elizabeth II.

Le Commonwealth, qui est composé de 54 pays dont la plupart sont d'anciennes colonies britanniques, a accepté la demande d'adhésion du Togo et du Gabon au dernier jour de son sommet au Rwanda.

"Nous avons admis le Gabon et le Togo comme nouveaux membres, et nous leur souhaitons tous la bienvenue dans la famille du Commonwealth", a déclaré le président rwandais Paul Kagame lors de la conférence de presse de clôture.

Le Gabon et le Togo, pays francophones d'Afrique de l'Ouest, sont les premiers nouveaux membres à rejoindre le Commonwealth depuis le Rwanda en 2009.

Le Gabon et le Togo frappent à la porte du Commonwealth: enjeux et défis
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:08:59 0:00

Le ministre togolais des Affaires étrangères, Robert Dussey, a déclaré que l'adhésion au Commonwealth et ses 2,5 milliards de consommateurs offraient de nouvelles opportunités économiques et éducatives et suscitait un "engouement" pour l'anglais parmi ses compatriotes.

"L'adhésion du Togo est motivée par le désir d'étendre son réseau diplomatique, politique et économique (...) et de se rapprocher du monde anglophone", a-t-il déclaré à l'AFP. Elle permet également à la petite nation en développement de 8,5 millions d'habitants de redéfinir les relations bilatérales avec le Royaume-Uni en dehors de l'UE après le Brexit, a-t-il ajouté.

Les deux pays francophones ont également demandé leur adhésion au Commonwealth ces dernières années pour s'éloigner de la France, ont estimé des analystes.

Pour le politologue togolais Mohamed Madi Djabakate, cette décision sera bien accueillie car l'influence française au Togo est souvent critiquée.

"L'adhésion n'a pas été discutée avec le peuple togolais. C'est une décision unilatérale du gouvernement", qui n'est toutefois pas impopulaire auprès des Togolais qui "progressivement voient en la politique étrangère de la France les raisons de la stagnation du pays", estime-t-il.

"Le Togo rejoint le Commonwhealth qui, pour beaucoup, est mieux que le partage de la langue et de la culture française qui à la fin de la journée ne fait pas la promotion du développement", selon l'analyste.

"Nouveau chapitre"

L'adhésion du Rwanda au Commonwealth est intervenue à un moment de grande tension entre Kigali et Paris. Kigali a noué des liens étroits avec Londres dans les années qui ont suivi son admission, qui se sont notamment illustrés cette année avec la conclusion d'un accord controversé sur les migrants.

De son côté, le président gabonais Ali Bongo a déclaré que son pays écrivait "l'histoire" en rejoignant le Commonwealth.

"Soixante-deux ans après son indépendance, notre pays s'apprête à ouvrir un nouveau chapitre de son histoire", a déclaré M. Bongo dans un communiqué sur Twitter. "De nombreuses opportunités s'offrent à nous sur le plan économique, diplomatique et culturel".

L'admission du Togo et du Gabon au sein du Commonwealth intervient dans un contexte de débats persistants sur sa pertinence et ses objectifs.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a déclaré que l'intérêt des nouveaux membres prouve que l'organisation se porte bien.

Mais cela pourrait également soulever des questions sur l'engagement du Commonwealth envers la bonne gouvernance et la démocratie, valeurs fondamentales de sa charte.

Le Gabon riche en pétrole, ancienne colonie française sur l'océan Atlantique, est gouverné par la famille Bongo depuis 55 ans.

Ali Bongo a succédé à son père après son décès à la tête du Gabon et a été reconduit au pouvoir en 2016 à la suite d'une élection entachée de violences meurtrières et d'allégations de fraude.

Le Togo, ancienne colonie allemande puis française, est également sous domination dynastique depuis plus d'un demi-siècle.

Le général Gnassingbe Eyadema a dirigé le pays d'une main de fer de 1967 jusqu'à sa mort en 2005, date à laquelle son fils Faure Gnassingbe a pris le pouvoir. Il a été réélu au cours de scrutins qui ont tous été contestés par l'opposition.

Né de l'Empire britannique, le Commonwealth représente un tiers de l'humanité et s'étend sur des nations d'Afrique, d'Asie, d'Europe et des Amériques.

Le Mozambique, une ancienne colonie portugaise, est devenu le premier membre du Commonwealth sans liens historiques avec le Royaume-Uni lors de son adhésion en 1995.

Voir plus

XS
SM
MD
LG