Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

États-Unis

Une fusillade fait au moins 8 morts dans l'Ohio

Au moins huit personnes, dont deux enfants, ont été exécutées par balle dans une région rurale du nord des Etats-Unis, a rapporté vendredi le ministre de la Justice de l'Etat de l'Ohio précisant que sept victimes appartenaient vraisemblablement à la même famille.

Des enquêteurs sont sur sur les lieux comme le montre cette photo de Jess Grimm, une photographe pour le Chillicothe Gazette

"Au moins sept personnes ont péri dans ce qui s'apparente à une exécution par balle", a décrit Mike DeWine, dans un communiqué.

Ces sept victimes "dont on pense qu'elles appartenaient à la même famille, ont été retrouvées dans trois maisons le long de la route Union Hill dans le comté de Pike", à plus de 100 kilomètres à l'Est de Cincinnati, a ajouté le communiqué.

"Un huitième corps a été retrouvé dans un quatrième endroit", a précisé plus tard le ministre, sans autre détail.

Des enquêteurs ont été déployés dans la zone et devront notamment "déterminer si le tireur figure parmi les victimes ou est en fuite", a expliqué M. DeWine, précisant que les autorités n'avaient procédé à aucune arrestation.

Il n'y a cependant pas de "tireur actif" présent dans le secteur, a-t-il assuré, permettant aux riverains de baisser la garde.

Le lycée de la ville de Peebles à proximité avait été confiné avant que cette mesure de précaution ne soit levée, a rapporté WCPO, une antenne locale de la chaîne ABC.

Le gouverneur de l'Etat et candidat aux primaires républicaines pour la présidentielle John Kasich a estimé sur Twitter que cet incident était "tragique au-delà de toute compréhension".

Les fusillades sont fréquentes aux Etats-Unis, où les armes sont faciles d'accès et leur port autorisé par le Deuxième amendement de la Constitution.

Toutes les actualités

Le milliardaire Michael Bloomberg présent au prochain débat démocrate

Le candidat démocrate à la présidence et ancien maire de New York, Michael Bloomberg, à Houston (Texas), le jeudi 13 février 2020. (AP)

Fort d'une poussée dans les sondages, le milliardaire américain Michael Bloomberg, candidat à l'investiture démocrate pour la présidentielle de novembre, participera mercredi à son premier débat télévisé de la campagne, a annoncé mardi son équipe.

Les attaques de ses rivaux, le favori Bernie Sanders en tête, devraient fuser contre l'ancien maire de New York lors de leur première confrontation télévisée.

"Mike a hâte de rejoindre les autres candidats démocrates sur scène et d'expliquer pourquoi il est le meilleur candidat pour battre Donald Trump et unifier le pays", a indiqué son directeur de campagne Kevin Sheekey dans un communiqué.

Neuvième homme le plus riche de la planète en 2019, Michael Bloomberg a, en s'appuyant sur ses quelque 60 milliards de fortune, secoué la campagne démocrate.

Le milliardaire a fait le pari d'une entrée tardive dans la campagne présidentielle, en novembre, mais a compensé son retard avec déjà plus de 300 millions de dollars d'investissements en spots publicitaires qui tournent en boucle sur les chaînes télévisées et internet.

L'avalanche publicitaire du candidat de 78 ans a déjà eu un impact frappant: il a grimpé à la troisième place de la moyenne des sondages nationaux établie par RealClearPolitics.

Michael Bloomberg arrive même en deuxième place d'un nouveau sondage NPR/PBS/Marist publié mardi. Soit "le dernier signe en date que (son) programme et sa capacité à battre Donald Trump résonnent auprès de plus en plus d'Américains", a réagi Kevin Sheekey.

Avec 19% des intentions de vote, Michael Bloomberg devance l'ancien vice-président Joe Biden (15%), en nette perte de vitesse après avoir longtemps caracolé en tête des sondages.

Le sénateur indépendant Bernie Sanders assoit lui son statut de favori en creusant nettement l'écart, avec 31% des intentions de votes dans cette étude, qui comporte une marge d'erreur de 5,4 points de pourcentage.

- "Acheter la présidence" -

Délaissant les premiers Etats des primaires démocrates, peu pourvus en délégués, Michael Bloomberg mise sur une entrée dans la course au moment du "Super Tuesday" le 3 mars, lors duquel 14 Etats voteront.

Huit candidats sont toujours en lice pour affronter le président Donald Trump le 3 novembre. C'est celui ou celle qui obtiendra une majorité de délégués (1.991) qui représentera le parti démocrate face au milliardaire républicain.

Le parti démocrate avait fixé, pour les premiers débats, des critères à respecter pour être sélectionné, en exigeant notamment un seuil minimum de donations issues de la base électorale.

Mais il a modifié les règles pour le débat de mercredi. Plus besoin désormais d'afficher le soutien de milliers de petits donateurs, seuls les sondages et le nombre de délégués déjà décrochés par les candidats comptent. Ce qui a ouvert la porte à M. Bloomberg, qui finance lui-même sa campagne.

Cette volte-face a été critiquée par les autres candidats à l'investiture, qui accusent Michael Bloomberg d'avoir acheté son entrée dans les primaires.

"M. Bloomberg, comme n'importe qui, a le droit de se présenter à la présidentielle. Il n'a pas le droit d'acheter la présidence", a tweeté lundi Bernie Sanders.

Ce débat démocrate aura lieu à Las Vegas, dans le Nevada, où sera organisé samedi le troisième vote des primaires.

Washington examine une réduction de ses forces en Afrique

Washington examine une réduction de ses forces en Afrique
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:54 0:00

La NBA et la FIBA dévoilent les 12 maillots officiels de la Basketball Africa League

La NBA et la FIBA dévoilent les 12 maillots officiels de la Basketball Africa League
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:49 0:00

Mike Pompeo s’est entretenu avec le président angolais Joao Lourenço

Mike Pompeo s’est entretenu avec le président angolais Joao Lourenço
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:13 0:00

Page Sport : focus sur le All-Star Game

Page Sport : focus sur le All-Star Game
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:06:30 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG