Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

États-Unis

Un tireur fait 11 morts dans une station balnéaire en Virginie

Des véhicules de secours interviennent suite à la fusillade au centre municipal de Virginia Beach à Virginia Beach en Virginie le 31 mai 2019.

Un employé des services municipaux d'une station balnéaire de la côte est américaine a ouvert le feu vendredi dans un bâtiment de la ville, faisant 11 morts avant d'être lui-même abattu par la police.

Cette énième tragédie, dans un pays marqué par la violence des armes à feu, s'est produite à Virginia Beach, une ville de 450.000 habitants située à environ 300 kilomètres au sud de la capitale fédérale, Washington.

"Nous avons 11 victimes décédées sur les lieux, six victimes supplémentaires transportées vers les hôpitaux" de la région, a déclaré James Cervera, le chef de la police de Virginia Beach. Le tireur était un employé municipal, a-t-il précisé lors d'une conférence de presse.

Le responsable policier n'a pas été en mesure d'indiquer l'état des personnes blessées mais a précisé qu'un policier avait été touché et "sauvé" par son gilet pare-balles.

Il était peu après 16H00 vendredi (20H00 GMT) quand le suspect, "un employé de longue date", est entré dans le bâtiment et a commencé "immédiatement à tirer à l'aveugle sur toutes les victimes", a raconté M. Cervera.

La police est ensuite intervenue. "Le suspect a tiré sur un policier. Les policiers ont ouvert le feu en retour. Le suspect est décédé", a précisé le chef de la police de Virginia Beach.

- "Une éternité" -

Megan Blanton, 30 ans, était dans le bâtiment quand le tireur a ouvert le feu.

"Cela m'a semblé une éternité", a-t-elle témoigné au journal local The Virginian-Pilot.

Arthur Felton est parvenu à évacuer l'immeuble après le début de la fusillade.

"Je n'aurais jamais pensé que ça arrive dans mon bâtiment", a confié cet employé de la ville, cité également par le quotidien. "Les gens qui ont été touchés... je suis sûr que je connais la plupart d'entre eux", a-t-il précisé.

"C'est simplement un jour atroce (...) Nos pensées vont aux victimes et les familles", a indiqué aux journalistes le gouverneur de l'Etat de Virginie, Ralph Northam, en annonçant se rendre sur place.

"Je suis effondré", a réagi sur Twitter le sénateur démocrate de Virginie Tim Kaine. "Mon coeur est avec tous ceux qui ont perdu un être cher", a poursuivi l'ancien colistier d'Hillary Clinton à la présidentielle 2016.

Les Etats-Unis sont régulièrement endeuillés par des fusillades de ce type.

Le 20 avril dernier, le pays a commémoré le vingtième anniversaire de la tuerie du lycée Columbine, dans le Colorado, où deux lycéens avaient ouvert le feu et tué douze de leurs camarades et un professeur.

Aux Etats-Unis, pays où le droit de détenir une arme est garanti par le deuxième amendement à la Constitution, il y a eu 150 fusillades ayant fait plus de quatre victimes -blessées ou décédées- depuis le début de l'année 2019, selon Gun Violence Archive, une ONG spécialisée dans l'analyse des violences par armes à feu.

- Siège de la NRA -

La question des violences armées prend une dimension particulière en Virginie, car c'est dans cet Etat que siège la National Rifle Association (NRA), le premier lobby des armes aux Etats-Unis.

Cet Etat traditionnellement conservateur, mais qui se colore démocrate à mesure qu'il s'urbanise et se diversifie, a été le théâtre en 2007 d'une fusillade particulièrement meurtrière: un étudiant instable mentalement avait abattu 32 personnes sur le campus de l'université Virginia Tech.

Toutes les actualités

Le secrétaire américain à la Défense Mark Esper en visite surprise à Kaboul

Le ministre américain de la Défense Mark Esper et le président afghan Ashraf Ghani.

Le secrétaire américain à la Défense Mark Esper est arrivé à Kaboul dimanche pour une visite surprise au cours de laquelle il rencontrera le président afghan Ashraf Ghani et des militaires américains.

La visite de M. Esper - sa première en Afghanistan depuis qu'il a été confirmé à son poste en juillet - intervient alors qu'une grande incertitude pèse sur la mission militaire américaine dans le pays après l'arrêt des pourparlers entre les Etats-Unis et les talibans.

"Je compte (...) acquérir une appréciation fine de ce qui se passe sur le terrain en Afghanistan, et discuter de ce à quoi le futur pourrait ressembler", a-t-il déclaré à des journalistes qui l'accompagnent, selon une transcription de ses propos par le Pentagone.

Les pourparlers entre Washington et les talibans sur un retrait des forces américaines étaient sur le point d'aboutir début septembre, quand le président américain Donald Trump les a suspendus après la mort d'un soldat américain dans un attentat.

L'envoyé spécial américain en charge de ces pourparlers, Zalmay Khalilzad, a depuis eu des discussions informelles avec des responsables talibans au Pakistan, montrant que Washington pourrait vouloir reprendre les discussions.

"Nous pensons qu'un accord politique est toujours la meilleure façon de procéder concernant les prochaines étapes en Afghanistan", a encore dit M. Esper.

Les Etats-Unis ont un contingent d'environ 14.000 soldats en Afghanistan actuellement. Le secrétaire américain a indiqué qu'il pourrait baisser à 8.600 militaires sans impact sur les opérations de contre-insurrection visant les groupes comme les talibans ou les jihadistes de l'Etat islamique.

Avec AFP

Festival annuel de hip-hop au Ghana

Festival annuel de hip-hop au Ghana
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:59 0:00

Le plus grand festival de montgolfière du monde

Le plus grand festival de montgolfière du monde
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:50 0:00

Deux millions d’habitants de la Californie ont retrouvé l’électricité

Deux millions d’habitants de la Californie ont retrouvé l’électricité
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:13 0:00

Washington impose des sanctions douanières contre des produits européens

Washington impose des sanctions douanières contre des produits européens
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:16 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG