Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Un père tue son fils par accident en Afrique du Sud


Des badauds s’assemblent près du corps d’un adolescent abattu à Hanover Park, township du Cap, 19 septembre 2017.

Un Sud-Africain a abattu par accident son fils de 14 ans qu'il attendait devant son école, croyant apparemment être la victime d'une agression dans un township de Johannesburg en proie à la violence des gangs.

Âgé de 50 ans, le père a été arrêté et doit être présenté dès jeudi devant un tribunal.

"Le père était endormi (mardi) dans sa voiture, armé, lorsqu'il a été effrayé par son fils qui a tapé à sa vitre", a expliqué un porte-parole de la police, Mpande Khoza, "il a dégainé son arme et tiré en direction de la personne qui tapait".

"Ce n'est qu'après avoir tiré qu'il a réalisé qu'il avait ouvert le feu sur son fils", a ajouté M. Khoza.

L'adolescent est décédé lors de son transport à l'hôpital.

L'incident s'est produit dans un township du sud de la plus grande ville sud-africaine, où la violence des bandes criminelles défraie régulièrement la chronique.

>> Lire aussi : De violentes manifestations en Afrique du Sud contraignent le président à rentrer au pays

Avec une moyenne de 52 meurtres par jour, selon ses statistiques officielles, l'Afrique du Sud est considérée comme l'un des pays les plus violents de la planète.

Les vols à main armés, agressions et autres carjackings sont particulièrement fréquents à Johannesburg.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG