Liens d'accessibilité

Des emplois pour des anciens braconniers au Rwanda


Ange Imanishimwe, jeune entrepreneur rwandais, Kigali, 8 août 2017. (VOA/Charly Kasereka)

Ange Imanishimwe, jeune entrepreneur rwandais de 32 ans, a créé une coopérative de promotion de la biodiversité et de lutte pour la protection de l’environnement, coopérative qui a permis à 800 jeunes de trouver un emploi.

Défenseur de l’environnement, Ange Imanishimwe souhaite que l’éducation environnementale soit intégrée dans le programme scolaire en Afrique et plaide pour que les pays industrialisés soutiennent financièrement les pays ne polluant pas l’atmosphère. Il veut également transformer les braconneurs, ces "destructeurs de la nature" en protecteurs.

"Il y avait beaucoup de braconnage et c’était un problème. L’organisation que j’ai mise en place a permis à 800 personnes d'avoir un emploi, certains étaient des braconniers" se réjouit le jeune entrepreneur. Un modèle qu'il aimerait développer dans d'autres pays africains.

A 32 ans, Ange Imanishimwe a déjà un long parcours derrière lui. En 2012 déjà, il est couronné meilleur novateur dans son pays natal le Rwanda, grâce à sa coopérative Biocoop créée en 2012 consacrée à la conservation de la biodiversité et de l’environnement.

Il y avait beaucoup de braconnage et c’était un problème. J’avais un rêve de transformer la vie de la population autour de la forêt naturelle de la Nyungwe, faire des projets qui peuvent transformer des braconniers en protecteurs de l’environnement. Une mission que j’ai vraiment réussi parce que l’organisation que j’ai mise en place a permis à 800 personnes de trouver un emploi"

M. Imanishimwe est né dans la province du sud du Rwanda, une zone rural près du parc national de Nyungwe où, dès son plus jeune âge, il s'est passionné par la protection de la nature.

Enthousiaste, ce jeune entrepreneur rwandais souhaite que l’éducation à l’environnement soit donnée aux enfants dès le jeune âge.

En été 2015, il a été parmi les 500 jeunes entrepreneurs et leaders africains invités aux USA grâce au programme YALI Mandela fellowship, et il a eu la chance de poser une question à l’ex-président américain Obama.

Reportage de Charly Kasereka au Rwanda pour VOA Afrique.

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG