Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Europe

Un incendie fait huit morts dans un immeuble à Paris, une habitante arrétée

Un policier et des pompiers près de l'immeuble où s'est déclaré l'incendie au 16è arrondissement, Paris, le 5 février 2019.

Huit personnes sont mortes et une trentaine d'autres ont été blessées dans un incendie d'une "incroyable violence", selon les pompiers, qui a ravagé un immeuble d'habitation du 16e arrondissement de Paris dans la nuit de lundi à mardi.

Une habitante de l'immeuble a été interpellée et placée en garde à vue, a annoncé sur place le procureur de la République de Paris Rémy Heitz. Une enquête a été ouverte pour "destruction volontaire par incendie ayant entraîné la mort".

Après plus de cinq heures d'intervention, les pompiers ont finalement réussi à l'aube à maîtriser le feu. Six pompiers figurent parmi les blessés. Plus d'une cinquantaine de personnes ont dû être évacuées en urgence, à l'aide de grandes échelles notamment.

Toutefois le "bilan pourrait encore s'alourdir car les opérations de reconnaissance n'ont pas encore eu lieu dans les derniers étages de l'immeuble, là où le feu était le plus violent", a expliqué à l'AFP le porte-parole des pompiers sur place.

"Paris est en deuil ce matin", "le bilan est terrible", a réagi dans un tweet la maire de Paris Anne Hidalgo, qui se rendra sur les lieux "en tout début de matinée".

- Réfugiés sur les toits -

Le feu, dont l'origine est encore inconnue, a démarré vers 01H00 du matin selon les pompiers qui évoquent une "scène d'une incroyable violence". Certains habitants de cet immeuble des années 1970, comptant huit étages et situé rue Erlanger, se sont réfugiés sur le toit pour échapper aux flammes, alors que de nombreux résidents ont appelé au secours depuis leurs fenêtres.

"Nous avons dû procéder à de nombreux sauvetages, notamment pour une dizaine de personnes qui s'étaient réfugiées sur les toits", a précisé à l'AFP le capitaine Cognon.

"Au total, une cinquantaine de personnes ont été évacuées par les pompiers notamment grâce à l'installation d'échelles", a-t-il précisé.

Deux immeubles adjacents ont également été évacués par mesure de précaution et des responsables de la mairie du 16e arrondissement étaient sur place dans la nuit pour trouver des solutions de relogement.

Selon Anne Hidalgo, les services municipaux "ont immédiatement pris en charge et hébergé les personnes évacuées" et cet accompagnement des sinistrés va se poursuivre "aussi longtemps que nécessaire", a-t-elle tweeté.

Plusieurs rues de ce quartier chic de Paris situé à la lisière du bois de Boulogne, étaient bloquées par des dizaines de voiture de police et de camions de pompiers, a constaté une journaliste de l'AFP.

Au total, quelque 200 pompiers ont participé aux opérations.

Fin décembre, deux femmes et deux fillettes sont mortes dans un incendie qui s'était déclaré dans une tour à Bobigny en banlieue parisienne. Les victimes étaient toutes mortes par asphyxie.

Le 12 janvier, une explosion au gaz suivi d'un incendie avait fait quatre morts, dans le 9e arrondissement de Paris.

Avec AFP

Toutes les actualités

Jean Castex nommé Premier ministre en France, il remplace Édouard Philippe

Jean Castex (à g.) serre la main à Emmanuel Macron, le 9 janvier 2019. (Photo by Ludovic MARIN / POOL / AFP)

Le président français Emmanuel Macron a nommé vendredi comme Premier ministre Jean Castex, un haut fonctionnaire relativement inconnu du grand public.

Ex-collaborateur de l'ancien président Nicolas Sarkozy (2007-2012), Jean Castex, 55 ans, est le maire du parti Les Républicains de Prades (Sud-Ouest).

Depuis avril il est le délégué interministériel chargé du déconfinement dans le cadre de la lutte contre la pandémie de coronavirus.

Il sera donc chargé de mettre en musique la deuxième phase du quinquennat d'Emmanuel Macron qui veut donner un nouveau souffle à sa présidence après trois ans de pouvoir émaillés de réformes controversées et de multiples crises.

Homme de droite, il succède à Édouard Philippe, lui aussi homme de droite.

Il va maintenant travailler à former une équipe gouvernementale qui entrera en fonction dans les prochains jours.

"En nommant Jean Castex dont la seule légitimité est technocratique Emmanuel Macron dissout Matignon", écrit le député Eric Ciotti sur son compte Twitter.

Selon le quotidien Le Monde, le nouveau gouvernement français devrait être connu au plus tard mercredi, "date du prochain conseil des ministres".

L'Union européenne rouvre ses frontières, sauf aux Américains

L'Union européenne rouvre ses frontières, sauf aux Américains
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:21 0:00

L'Union Européenne rouvre ses frontières aux visiteurs de 14 pays, dont 4 en Afrique

L'Union Européenne rouvre ses frontières aux visiteurs de 14 pays, dont 4 en Afrique
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:27 0:00

Une rue Lumumba inaugurée dans une ville de Belgique avec un des fils du Congolais légendaire

Le roi du Maroc Mohamed V remet le Grand Cordon de l'Ordre du Trône au Premier Ministre du Congo Patrice Lumumba le 8 août 1960 durant sa visite officielle au Maroc. / AFP PHOTO

La ville belge de Charleroi a inauguré jeudi une rue Patrice Lumumba en présence d'un des fils de ce héros de l'indépendance de l'actuelle République démocratique du Congo (RDC), éphémère Premier ministre assassiné en 1961 et qui aurait eu 95 ans ce 2 juillet.

"Cela met du baume au cœur, c'est la reconnaissance du combat de notre père", a déclaré Guy-Patrice Lumumba, joint au téléphone par l'AFP peu avant la cérémonie.

Deux ans après celle d'un square Lumumba à Bruxelles, l'inauguration de cette rue, dans la troisième plus grande ville de Belgique, intervient en plein débat sur le passé colonial belge, dans le sillage de la mobilisation antiraciste ayant suivi la mort de George Floyd fin mai aux Etats-Unis.

Dans une lettre adressée au président de la RDC Félix Tshisekedi, le roi des Belges Philippe a présenté mardi "ses plus profonds regrets pour les blessures" infligées aux Congolais lors de la période coloniale (1885-1960), une première historique.

Selon Paul Magnette, bourgmestre de Charleroi et président du Parti socialiste, première force politique en Belgique francophone, ces regrets ont ouvert la voie à "des excuses officielles" du gouvernement belge.

"Il faut pouvoir rappeler aussi les crimes qui ont été accomplis, les dénoncer et présenter des excuses pour ça", a dit jeudi à l'AFP M. Magnette.

Le numéro un du PS a salué en Patrice Lumumba "une personnalité exemplaire, un militant de la lutte contre le racisme". La décision de changer un nom de rue pour lui avait été prise en décembre 2017 à Charleroi.

En 2002, la Belgique, par la voix de son ministre des Affaires étrangères Louis Michel, avait présenté ses "excuses" pour la "part de responsabilité irréfutable" de certains membres du gouvernement belge dans son assassinat.

Intellectuel patriote devenu Premier ministre du Congo indépendant en juin 1960, renversé trois mois plus tard, Lumumba avait été assassiné le 17 janvier 1961 dans la province du Katanga, avec la complicité présumée de la CIA et du MI6 britannique.

Il était perçu comme prosoviétique par les Américains, et avait été désavoué par les milieux d'affaires belges qui voyaient en lui une menace.

Jeudi son fils Guy-Patrice a rappelé qu'une plainte déposée par la famille en 2011 à Bruxelles pour faire la lumière sur l'assassinat était toujours au stade de l'instruction.

"La Belgique traîne vraiment pour qu'il y ait ce procès", a-t-il déploré, fustigeant aussi "le silence de la justice" belge sur les "ossements" de son père dont il réclame la restitution depuis deux ans.

Le chef du parquet fédéral belge Frédéric Van Leeuw a reconnu que le dossier judiciaire - une enquête pour "crime de guerre" - comportait "une dent de Patrice Lumumba". Celle-ci a été saisie dans la famille d'un policier belge ayant contribué à faire disparaître son corps (jamais retrouvé) il y a 59 ans.

En Australie, dépistage du coronavirus en voiture

En Australie, dépistage du coronavirus en voiture
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:58 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG