Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Un ex-ministre ivoirien écope de 20 ans de prison pour complicité d'assassinat de Casques bleus


Hubert Oulaye, ministre du Travail et de la Fonction publique sous l'ancien président Laurent Gbagbo, au centre, est au milieu de ses avocats à la cour d'assises d'Abidjan, le 26 décembre 2017.

L'ex-ministre ivoirien Hubert Oulaye a été condamné mardi à vingt ans de prison pour complicité d'assassinat de dix-huit personnes, dont sept soldats de l'ONU, par la cour d'assises d'Abidjan, dont le verdict a été accueilli dans un silence de mort.

"C'est une condamnation sans preuve. C'est une condamnation politique", a réagi M. Oulaye, qui a pu regagner son domicile alors que ses avocats promettent un pourvoi en cassation.

>> Lire aussi : La défense d'un ex-ministre ministre ivoirien jugé pour assassinat des casques bleus dénonce une "pure fabrication"

L'avocate générale, Mireille Kouassi, avait requis la réclusion à vie pour les deux accusés, Hubert Oulaye, 64 ans, ministre de la Fonction publique de l'ex-président Laurent Gbagbo dans les années 2000, et Maurice Djire, 37 ans, dans le cadre de la mort de ces 18 personnes lors d'une attaque dans l'ouest de la Côte d'Ivoire en juin 2012.

>> Lire aussi : Un ex-ministre de Gbagbo devant les juges pour la mort de soldats de l'ONU en Côte d'Ivoire

Elle assure que "de manière évidente, Hubert Oulaye a fourni les moyens financiers en vue de l'installation d'une rébellion dans l'Ouest", estimant que "le complice est parfois plus dangereux que l'auteur".

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG