Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Un ex-chef rebelle interpellé près de Kinshasa


Elie Kapend Kanyimbu, leader du Front de libération nationale du Congo (FLNC), à Kinshasa, RDC, 22 août 2018. (Facebook/Luc Malembe)

Un ex-chef rebelle, Elie Kapend Kanyimbu, a été interpellé en République démocratique du Congo après des propos interprétés par certains médias comme un "ultimatum" envers le président Joseph Kabila.

Elie Kapend est un compagnon d'armes de l'ancien président et père de l'actuel, Laurent-Désiré Kabila, qui a renversé le maréchal Mobutu Sese Seko en 1997.

"Le général Elie Kapend a été interpellé vers 15h par des militaires et d'autres personnes en tenue civile", a déclaré à l'AFP un de ses proches.

L'interpellation a eu lieu "après une importante réunion du bureau politique" de son mouvement, le Front de libération nationale du Congo (FLNC), a-t-il précisé.

L'ex-chef rebelle a été "conduit à la Demiap (service de renseignements militaires)", a ajouté ce proche.

>> Lire aussi : Kinshasa veut des élections sans intervention étrangère

La Demiap n'était pas joignable jeudi soir.

Ce proche estime que "l'interpellation est liée au point de presse qu'il a animé le 21 août".

A ce point-presse, M. Kapend avait tenu des propos confus interprétés par certains journalistes comme un "ultimatum" envers le président Kabila pour qu'il quitte le pouvoir le 26 août au plus tard.

Des élections sont prévues en RDC le 23 décembre. Le président Kabila, qui ne peut pas se représenter, a désigné un dauphin.

Elie Kapend Kanyimbu avait déjà été arrêté en 2006 et 2011, selon ses partisans. "Nous craignons que cette fois, on lui fasse du mal", s'est inquiété son proche.

M. Kapend Kanyimbu est président du FLNC, un mouvement armé transformé en parti politique.

Le FLNC était à la base de la guerre du Shaba (actuel Katanga) en 1977 et 1978. Il était alors à la tête des ex-gendarmes Katangais.

Avec AFP

Voir les commentaires (18)

Ce forum a été clos.
XS
SM
MD
LG