Liens d'accessibilité

Un dessin de Hergé avec Tintin et Milou adjugé un demi-million d'euros


Un étudiant regarde une boîte à lumière illustrant le personnage de bande dessinée Tintin de l'écrivain bruxellois Georges Remi, mieux connu sous le nom d'Hergé, exposé dans un magasin du musée Herge à Louvain-La-Neuve le 1er décembre 2011.

Un dessin en couleur de Tintin et Milou, réalisé par Hergé pour la publication du "Sceptre d'Ottokar" dans Le Petit Vingtième, a été vendu pour un plus d'un demi-million d'euros lors d'enchères samedi à Paris.

L'oeuvre, qui était estimée entre 600.000 et 800.000 euros, a été adjugée à 505.000 euros frais inclus, a précisé à l'AFP la maison Artcurial, qui organisait ce samedi une vente consacrée à "l'univers du créateur de Tintin", mêlant des albums rares, dessins originaux et objets divers (lithographies, figurines, affiches, jouets...).

Ce dessin à l'encre de Chine et aquarelle représente Tintin et Milou escortés par un majordome au palais royal de Syldavie, royaume imaginaire au coeur de l'action de l'album "Le Sceptre d'Ottokar".

L'oeuvre au format presque carré (20,50 x 21 cm) avait servi d'illustration pour la couverture du numéro du Petit Vingtième du 14 février 1939.

Le journal, supplément hebdomadaire pour la jeunesse du quoditien belge Le Vingtième siècle, avait publié "Le Sceptre d'Ottokar" sous forme de feuilleton en noir et blanc d'août 1938 à août 1939.

Les couvertures du Petit Vingtième font partie des oeuvres les plus recherchées des Aventures de Tintin. C'est dans les pages de cet hebdomadaire qu'Hergé a appris à faire de la bande dessinée et a développé son style.

"Le Sceptre d'Ottokar" met en scène un petit royaume imaginaire d'Europe centrale, la Syldavie, en proie à une tentative d'annexion de la part de son voisin au régime totalitaire, la Bordurie.

En outre, deux strips de l'"Etoile mystérieuse", publiés dans le quotidien belge le Soir en 1941, ont atteint 381.000 euros lors de cette vente. Ils étaient estimés entre 300.000 et 400.000 euros.

Pour Eric Leroy, expert en Bandes dessinées chez Artcurial, "les oeuvres originales de Tintin sont aujourd'hui de plus en plus rares aux enchères, notamment celles des années 1930/1940", et en particulier les planches, et dans ce contexte, "les collectionneurs s'intéressent de plus en plus aux dessins de la même époque publiés dans la presse belge avant d'être réunis en album".

Hergé détient la plupart des records de vente pour des originaux de BD. Le dessin de la double page de garde des albums de Tintin a ainsi été vendu plus de 2,6 millions d'euros en mai 2014, également chez Artcurial.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG