Liens d'accessibilité

Un blogueur condamné à mort pour apostasie sera rejugé en novembre en Mauritanie


La police à Nouakchott, Mauritanie. 6 août 2008.

Un jeune blogueur mauritanien, condamné à mort pour apostasie pour un article sur internet jugé blasphématoire pour le prophète Mahomet et en détention depuis près de quatre ans, sera rejugé en appel en novembre, selon une source judiciaire.

"Le jeune (blogueur), Cheikh Ould Mohamed Ould Meheitir, sera jugé au cours de la session de la Cour d'appel prévue en novembre 2017" à Nouahdibou (nord), a affirmé cette source judiciaire sous couvert de l'anonymat.

Le condamné à mort, Cheikh Ould Mohamed Ould Mkheitir --également identifié comme Mohamed Cheikh Ould Mohamed-- un musulman âgé d'une trentaine d'années, est détenu depuis le 2 janvier 2014 à Nouadhibou.

Il avait été en première instance reconnu coupable d'apostasie --le fait de renoncer à sa religion-- et condamné à mort le 24 décembre 2014 par la Cour criminelle de Nouadhibou.

Le 21 avril 2016, la Cour d'appel de Nouadhibou avait confirmé la peine de mort mais en requalifiant les faits en "mécréance", une accusation moins lourde prenant en compte son repentir, puis renvoyé son dossier devant la Cour suprême. Ses avocats ont ensuite demandé à la Cour suprême de prendre en compte son repentir.

Réunie le 31 janvier dernier en audience, "la Cour suprême a décidé de casser" la condamnation à mort prononcée par la Cour d'appel de Nouadhibou contre le prévenu, selon un arrêt de la juridiction consulté par l'AFP.

La Cour suprême a également décidé "de renvoyer l'affaire" devant une "Cour d'appel autrement composée pour corriger les erreurs commises", ajoute le même arrêt, sans plus de détails sur ces erreurs alléguées.

Depuis sa condamnation, de nombreux rassemblements ont eu lieu en Mauritanie pour réclamer son exécution.

La peine capitale n'a plus été appliquée en Mauritanie depuis 1987. Cette affaire est le premier cas de condamnation à mort pour apostasie dans le pays.

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG