Liens d'accessibilité

800 jihadistes sous surveillance en Tunisie


Les forces de sécurité tunisiennes ont saisi des armes le 7 mars 2016.

Le gouvernement tunisien a assuré vendredi avoir emprisonné et placé sous surveillance 800 jihadistes tunisiens après leur retour de zones de conflit depuis 2007.

Le ministre de l'Intérieur Hédi Majdoub avait révélé la semaine dernière que 800 jihadistes tunisiens étaient déjà rentrés et affirmé que les autorités détenaient "toutes les informations sur ces individus".

Le groupe de travail de l’ONU sur l’utilisation des mercenaires estime que la Tunisie compte plus de 5.000 ressortissants dans les rangs d'organisations jihadistes à l'étranger, notamment en Irak, Syrie ou encore en Libye. Mais le gouvernement tunisien évalue leur nombre à moins de 3.000.

Le retour des jihadistes suscite une inquiétude grandissante dans le pays et certains ont même appelé à les déchoir de leur nationalité.

Le président Béji Caïd Essebsi avait cependant declare debut decembre qu’« on ne peut empêcher un Tunisien de revenir dans son pays", "mais évidemment, nous allons être vigilants ».

Avec AFP

XS
SM
MD
LG