Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Trump va s'exprimer par vidéo à l'inauguration de l'ambassade à Jérusalem


Le président des États-Unis, Donald Trump lors de la réunion annuelle de la NRA au Kay Bailey Hutchison Convention Center à Dallas, Texas, le 4 mai 2018.

Le président américain Donald Trump va s'exprimer par message vidéo lors de la cérémonie d'inauguration de l'ambassade des Etats-Unis à Jérusalem, qu'il a unilatéralement reconnue comme capitale d'Israël.

"Le président, d'après ce que je sais, va s'adresser aux invités par vidéo", a- a déclaré un haut responsable américain à des journalistes, sans que l'on sache s'il s'agira d'un message préenregistré ou en direct.

Les Etats-Unis inaugurent lundi leur ambassade à Jérusalem malgré la réprobation de la communauté internationale et des Palestiniens. La reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël, et le transfert de l'ambassade installée jusqu'ici à Tel-Aviv, avaient été annoncés par Donald Trump le 6 décembre, conformément à sa promesse de campagne mais en rupture avec des décennies de consensus international.

>> Lire aussi : Inauguration la semaine prochaine de l'ambassade des Etats-Unis à Jérusalem

Le président américain avait initialement exprimé son souhait d'assister à la cérémonie d'inauguration mais il sera finalement représenté par le secrétaire d'Etat adjoint John Sullivan, accompagné notamment par la fille de Donald Trump, Ivanka, et son mari Jared Kushner, conseiller de la Maison Blanche.

"Nous sommes tous très contents et impatients de participer à un tel événement historique", a dit le haut responsable américain qui s'exprimait depuis Tel-Aviv.

Il a précisé attendre "quelque 800 personnes", parmi lesquelles une forte délégation du Congrès américain, à l'inauguration de l'ambassade, provisoirement installée dans les locaux de ce qui était le consulat américain en attendant la construction d'un nouveau bâtiment.

Mais il a souligné qu'il s'agirait d'une cérémonie "bilatérale" américano-israélienne, minimisant ainsi les informations selon lesquelles de nombreux diplomates d'autres pays qui ne reconnaissent pas Jérusalem comme capitale bouderaient l'inauguration.

>> Lire aussi : Israël et les Etats-Unis accusent le président palestinien de propos antisémites

Ce responsable a ajouté ne pas être au courant d'éventuelles rencontres prévues entre les membres de la délégation de Washington et des dirigeants palestiniens. Ces derniers refusent tout contact avec les Américains au sujet du processus de paix avec Israël depuis l'annonce du 6 décembre, jugeant que l'administration Trump ne peut plus être considérée comme un médiateur honnête.

Le haut responsable a aussi assuré que la décision américaine, qui continue d'ulcérer les Palestiniens tout autant qu'elle ravit les Israéliens, était fondée sur "les intérêts des Etats-Unis" et n'avait pas été prise en échange de contreparties de l'Etat hébreu.

Avec AFP

Voir les commentaires (2)

Ce forum a été clos.
XS
SM
MD
LG