Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Trois voitures de luxe de la famille Mugabe impliquées dans un accident au Botswana


Des voitures du cortège de voitures du nouveau président zimbabwéen arrivent au siège du parti au pouvoir, le Zanu-PF, Harare, 22 novembre 2017.

Trois voitures de luxe appartenant à la famille de l'ex-président du Zimbabwe Robert Mugabe ont été brièvement saisis par les autorités du Botswana voisin après un accident survenu alors qu'elles étaient "exfiltrées" de leur pays d'origine.

La Rolls Royce, la Porsche et la Range Rover roulaient en un convoi emmené par un des fils de l'ex-Première dame Grace Mugabe lorsqu'elles ont été légèrement endommagées dans un accrochage avec un autre véhicule, a rapporté la police.

>> Lire aussi : L'armée a mis en garde Mugabe contre un "lynchage" à la Kadhafi

L'incident s'est produit vendredi dans le village d'Artesia, à environ 80 kilomètres au nord-est de la capitale du Botswana Gaborone.

"Nous avons retenu les véhicules quelques heures au commissariat, ils ont été rendus à leurs usagers samedi matin", a précisé à l'AFP un porte-parole des forces de l'ordre, le superintendant Wazha Zambezi.

"Nous retenons systématiquement les véhicules impliqués dans les accidents, ceux-ci n'ont pas fait exception", a ajouté le policier.

>> Lire aussi : Enquête sur le doctorat suspect de l'ex-première dame Grace Mugabe

Robert Mugabe, 93 ans, a démissionné en novembre dernier à la suite d'un coup de force de l'armée de son pays, mettant à un règne autoritaire de trente-sept ans.

L'incident automobile a fait les délices du journal gouvernemental zimbabwéen The Chronicle, qui a rapporté que le fils de Grace Mugabe, Russell Goreraza, avait été retenu plusieurs heures à la frontière du Botswana.

Selon le quotidien, son convoi était soupçonné de cacher de l'argent liquide et autres objets de valeur de la famille.

>> Lire aussi : Le président Mnangagwa rend visite au chef de l'opposition

Les conducteurs des trois voitures, qui ont indiqué aux policiers se rendre en Afrique du Sud, ont pu reprendre leur route une fois leurs papiers dûment vérifiés, a ajouté The Chronicle.

Grace Mugabe, 52 ans, a longtemps défrayé la chronique dans son pays pour son goût prononcé pour le luxe et ses extravagances.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG