Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

États-Unis

Tragique épilogue au projet de bunker d'un Américain craignant la Corée du Nord

Daniel Beckwitt, jeune millionnaire américain, accusé du meurtre au second degré et d’assassinat involontaire d’Askia Khafra, 21 ans, au comté de Montgomery, Maryland, 30 mai 3018. (Twitter/Montgomery Co Police)

Le jeune millionnaire américain avait peur d'une attaque nucléaire nord-coréenne sur Washington. Il a embauché un jeune homme pour construire un tunnel sous sa maison, mais un incendie a tué l'ouvrier et le trader est aujourd'hui accusé d'homicide involontaire.

Le drame s'est produit en septembre dernier dans la banlieue cossue de Bethesda, juste au nord de la capitale américaine.

Daniel Beckwitt, 27 ans, souhaitait "construire un bunker secret en raison des tensions internationales, la Corée du Nord, les missiles balistiques intercontinentaux", a raconté cette semaine son avocat Robert Bonsib, cité par le Washington Post.

Par les réseaux sociaux, il rencontre Askia Khafra, 21 ans, afin de lui confier le creusement des tunnels... en échange d'une promesse d'investir dans la start-up du jeune homme.

"Il a dit à la victime que s'il creusait le tunnel, jour et nuit, s'il dormait dans le tunnel, et mangeait dans le tunnel, et allait aux toilettes dans un seau dans le tunnel, il serait indemnisé financièrement afin de lancer sa propre société", a accusé un procureur du comté de Montgomery, Doug Wink, cité par la chaîne locale WJLA.

Le chantier a alors commencé, à partir d'un puits vertical de trois mètres creusé dans le sous-sol de la maison.

Selon l'acte d'accusation, le tunnel dépassait au moment de l'incendie 60 mètres de longueur.

L'avocat de David Beckwitt a démenti qu'Askia Khafra ait été prisonnier durant les travaux, soulignant qu'il avait publié des photos de lui-même en tenue de travail, avec un masque, dans un tunnel, sur les réseaux sociaux.

>> Lire aussi : Les Sud-Coréens partagés sur l'attitude de Trump face à Pyongyang

Mais les procureurs estiment que la maison et le sous-sol étaient dans un tel désordre, avec des piles d'objets partout et un enchevêtrement de câbles électriques, que le chantier était trop dangereux.

"Il n'y avait finalement aucun respect de la vie humaine", a dit le procureur John McCarthy.

L'avocat du trader a affirmé que son client avait lui-même été hospitalisé, car il avait tenté de sauver l'homme.

"Il a essayé de sortir son ami", a dit Robert Bonsib.

Daniel Beckwitt, interpellé cette semaine, a payé une caution de 100.000 dollars pour sa remise en liberté, et est convoqué au tribunal le 8 juin prochain.

Avec AFP

Toutes les actualités

G7: Donald Trump est attendu samedi en France

G7: Donald Trump est attendu samedi en France
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:33 0:00

Célébration des 400 ans de l’esclavage, nous vous emmenons au Ghana où cet anniversaire a été surnommé « l’année du retour »

Célébration des 400 ans de l’esclavage, nous vous emmenons au Ghana où cet anniversaire a été surnommé « l’année du retour »
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:08 0:00

Jerome Powell a promis vendredi d'agir pour soutenir l'expansion de l'économie

Jerome Powell a promis vendredi d'agir pour soutenir l'expansion de l'économie
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:57 0:00

Les Etats-Unis commémorent l’arrivée des premiers esclaves noirs

Les Etats-Unis commémorent l’arrivée des premiers esclaves noirs
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:49 0:00

Heure cruciale pour la Fed à Jackson Hole

Heure cruciale pour la Fed à Jackson Hole
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:00 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG