Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Moyen-Orient

Raids russes sur le nord-ouest de la Syrie, les premiers en trois mois

Un homme transporte ses effets personnels dans une rue détruite dans la ville de Sarmin, dans la province d'Idbleb, en Syrie, le 7 février 2020. (Photo AP / Ghaith Alsayed)

L'aviation russe a mené des raids dans le nord-ouest de la Syrie, premières frappes de l'allié de Damas depuis trois mois dans cet ultime grand bastion jihadiste et rebelle du pays, a indiqué mercredi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Des raids russes ont ciblé mardi avant minuit et mercredi à l'aube" une zone à la lisière des provinces de Hama, Idleb et Lattaquié contre des groupes jihadistes, a indiqué à l'AFP le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane, précisant qu'il s'agit des "premières frappes (russes) depuis l'entrée en vigueur d'une trêve" le 6 mars dans cette région.

Le triangle ciblé par l'aviation russe est sous la coupe des jihadistes de Hayat Tahrir al-Cham (HTS, ex-branche syrienne d'Al-Qaïda) ainsi que du groupuscule Houras al-Din et du Parti islamique du Turkestan, deux autres factions jihadistes.

La trêve, négociée par la Russie, allié du régime, et la Turquie, soutien de certains rebelles, avait permis l'arrêt d'une offensive dévastatrice du régime contre la région d'Idleb, dominée par HTS et qui abrite quelque trois millions de personnes.

Cette offensive avait fait depuis décembre quelque 500 morts parmi les civils d'après l'OSDH, et environ un million de déplacés selon l'ONU, dont 120.000 ont profité du cessez-le-feu pour retourner chez eux.

L'accord russo-turc prévoit par ailleurs des patrouilles conjointes le long de l'autoroute M4, un axe crucial pour Damas et qui traverse la région d'Idleb pour relier Alep (nord) à Lattaquié (ouest).

Selon M. Abdel Rahmane, les raids russes visent à "éloigner les combattants de cette autoroute ainsi que de certains villages de la région de Sahl al-Ghab, où les forces du régime sont déployées au côté des forces russes".

Ces dernières années, le régime syrien, soutenu par Moscou, a grignoté de vastes pans dans la dernière grande enclave rebelle et jihadiste du nord-ouest syrien, jusqu'à prendre le contrôle de la moitié de la province d'Idleb, mais aussi de zones importantes dans les provinces voisines de Hama, Alep et Lattaquié.

Déclenchée en mars 2011 par la répression de manifestations prodémocratie, la guerre en Syrie a fait plus de 380.000 morts et déplacé des millions de personnes.

Elle s'est complexifiée au fil des années avec l'implication de puissances régionales et internationales.

Toutes les actualités

Moscou suit de près les élections présidentielles américaines

Moscou suit de près les élections présidentielles américaines
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:59 0:00

Minute Eco: 638 millions de dollars pour sauver South African Airways

Minute Eco: 638 millions de dollars pour sauver South African Airways
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:30 0:00

La colère gronde contre la France dans certains pays musulmans

La colère gronde contre la France dans certains pays musulmans
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:43 0:00

Bombe dans une madrassa au Pakistan: au moins 7 morts et 50 blessés

Bombe dans une madrassa au Pakistan: au moins 7 morts et 50 blessés
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:57 0:00

Caricatures: manifestation des pro-Iran devant l'ambassade de France à Bagdad

Caricatures: manifestation des pro-Iran devant l'ambassade de France à Bagdad
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:13 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG