Liens d'accessibilité

Toronto met fin au rêve de Drogba de Montréal


Didier Drogba à Montréal le 22 novembre 2016.

Toronto est devenu mercredi la première équipe canadienne à se qualifier pour la finale du Championnat nord-américain (MLS) de football en éliminant Montréal, dont la star Didier Drogba a fait ses adieux à la MLS.

Toronto revient de loin : menée 3 à 0 lors du match aller où elle a finalement limité la casse (3-2), l'équipe entraînée par Greg Vanney était virtuellement éliminée jusqu'à la 68e minute de la demi-finale retour.

Mais l'Américain Nick Hagglund a inscrit le but de l'espoir et redonné l'avantage à son équipe 3 à 2 d'une superbe tête sous une pluie battante.

En prolongation, le salut est venu du Français Benoît Cheyrou, entré peu avant en remplacement de la star de l'équipe, l'Italien Sebastian Giovinco : l'ancien milieu de terrain de Marseille a offert de la tête une qualification historique (98).

Deux minutes plus tard, le Canadien Tosaint Ricketts assommait définitivement Montréal pour porter le score de cette demi-finale retour palpitante à 5-2.

Didier Drogba fait ses adieux à son public montréalais le 22 novembre 2016.
Didier Drogba fait ses adieux à son public montréalais le 22 novembre 2016.



Ce match était le dernier sous le maillot de Montréal de l'Ivoirien Didier Drogba : entré à la 73e minute de jeu, l'ancien buteur de Chelsea n'a pas eu l'occasion de se mettre en évidence, à l'exception d'un coup franc repoussé en prolongation sur sa ligne par le gardien de Toronto.

- 'On le perd à l'aller' -

Drogba n'a donc pas pu offrir un beau cadeau d'adieux à son équipe depuis juillet 2015.

"Je suis fier d'avoir porté les couleurs de cette ville, fier de mes coéquipiers, on y a cru, mais ce match, on le perd à l'aller", a regretté l'attaquant qui, à 38 ans, veut poursuivre sa carrière de joueur.

Même s'il a perdu son statut de titulaire en fin de saison et égratigné son image en refusant en octobre de jouer un match capital en apprenant qu'il était remplaçant, Drogba a marqué l'histoire de l'Impact.

Il a marqué un total de 22 buts en 39 matchs et surtout permis à Montréal d'atteindre les play-offs en 2015 et en 2016 et de réussir les deux meilleures saisons de son histoire.

Pour devenir la première équipe canadienne à remporter le titre MLS, Toronto doit battre le 10 décembre dans son stade une autre équipe-surprise et elle-aussi sans palmarès, Seattle, qui a remporté la Conférence Est dimanche au détriment de Colorado.

"Ce n'est pas encore fini, il reste encore un match à gagner, on peut finir la saison en beauté", a espéré l'international américain Jozy Altidore. Avant cette saison, Toronto n'avait jamais remporté le moindre match des play-offs.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG