Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Afrique

Soudan du Sud: Washington affirme que les criminels de guerre seront jugés

Le vice-président sud-soudanais Taban Deng Gai, à gauche, parle avec le président Salva Kiir, à droite, dans le palais présidentiel à Juba, Soudan du sud, le 26 juillet 2016.

Les Etats-Unis, parrains de la création du Soudan du Sud, ont assuré samedi que les protagonistes de la guerre civile responsables de "crimes de guerre" et de "crimes contre l'humanité" seront un jour traduits en justice.

Washington, qui a présidé à la naissance en juillet 2011 de ce pays d'Afrique de l'Est par la partition du Soudan, ne parvient pas depuis l'éclatement du conflit en décembre 2013 à imposer et à faire respecter un règlement de paix durable entre le président Salva Kiir et l'ex-chef rebelle et vice-président Riek Machar.

"Ces dernières semaines, il y a eu des informations bien sourcées de tueries de civils et d'une poussée du nombre de soldats gouvernementaux en uniforme violant en bande organisée des femmes et des jeunes filles qui s'étaient réfugiées sur des sites des Nations unies", a déclaré le département d'Etat dans un communiqué.

La diplomatie américaine s'appuie sur "le recensement par l'ONU d'au moins 120 cas de violences sexuelles" depuis la recrudescence des affrontements il y a trois semaines dans la capitale Juba entre l'armée gouvernementale et les partisans de M. Machar.

"Les responsables de crimes de guerre, de crimes contre l'humanité et d'autres violations du droit humanitaire international (...) devront rendre des comptes", a promis le département d'Etat, citant une juridiction à compétence internationale prévue par l'accord de paix conclu il y a près d'un an sous médiation régionale mais jamais respecté.

Washington a encore réclamé "la fin immédiate des opérations de combat et le respect complet du cessez-le-feu instauré le 11 juillet et de l'accord de paix".

Le Soudan du Sud est "au bord du gouffre", avait averti jeudi le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon devant le Conseil de sécurité. M. Ban demande depuis des semaines au Conseil d'imposer un embargo sur les armes au Soudan du Sud et des sanctions contre ceux qui refusent d'appliquer l'accord de paix.

Le Conseil a déjà pris des sanctions en 2015 contre des protagonistes du conflit sud-soudanais et le département d'Etat a réaffirmé que "ceux qui menacent la paix, la sécurité ou la stabilité du Soudan du Sud (...) peuvent être sujets aux sanctions prévues par la résolution 2206 du Conseil de sécurité des Nations unies".

Avec AFP

Toutes les actualités

Mondial-2019: le Cameroun bat in extremis la Nouvelle-Zélande et se qualifie

Les joueuses camerounaises célèbrent la victoire contre l'équipe néo-zélandaise du Groupe E à la Coupe du Monde de Football 2019, le 20 juin 2019, à Montpellier en France.

Vainqueur 2-1 de la Nouvelle-Zélande, éliminé jeudi à Montpellier, le Cameroun a arraché au bout du suspense son ticket pour les huitièmes de finale la Coupe du monde de football féminin.

A l'ultime seconde, Nchout Njoya a marqué un but salvateur (90e+5) pour le Cameroun à la suite d'une série de dribbles déroutants.

A la 57e minute, c'était déjà Ajara Nchout Njoya avait donné l'avantage aux Lionnes Indomptables, éliminées en huitièmes de finale en 2015 pour leur première participation au Mondial.

Mais, à la 80e, le grossier but contre son camp de la Dijonnaise Aurelle Awona, qui manquait complètement son dégagement et trompait sa gardienne, avait semblé doucher les espoirs de ses coéquipières. Mais c'était sans compter Nchout Njoya.

Le résultat est mérité pour les Camerounaises, qui ont globalement dominé les débats, et terminent donc dans les quatre meilleurs troisièmes.

Les réfugiés se rapprochent grâce au football

Les réfugiés se rapprochent grâce au football
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:52 0:00

Des transfert d'argent mobile pour les réfugiés centrafricains

Des transfert d'argent mobile pour les réfugiés centrafricains
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:06 0:00

200 000 réfugiés enregistrés au Nord-Kivu

200 000 réfugiés enregistrés au Nord-Kivu
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:43 0:00

Haftar décidé à poursuivre son offensive sur Tripoli

Haftar décidé à poursuivre son offensive sur Tripoli
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:02 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG