Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Monde

Sept policiers tués au Pakistan

Des policiers pakistanais montent la garde sur le site d'un attentat à la bombe dans un parc à Lahore , au Pakistan , le dimanche , Mars 27 , 2016. (AP Photo / K.M . Chuadary )

Des hommes armés circulant à moto ont abattu sept policiers qui escortaient des équipes de vaccination contre la polio dans la mégalopole pakistanaise de Karachi.

"Tous les agents anti-polio sont sains et saufs, nous dit-on", a déclaré le préfet de Karachi.

L'attaque a été revendiquée mercredi soir par le groupe Jamaat-ul-Ahrar, une faction des talibans pakistanais. "Nous revendiquons cette attaque contre la police à Karachi qui fait partie d'une série d'attaques contre la police et les représentants de l'Etat", a affirmé le porte-parole du groupe Ehsanullah Ehsan, dans un communiqué envoyé à l'AFP par mail.

Des groupes islamistes radicaux, comme les talibans, accusent les campagnes de vaccination anti-polio de servir de couverture à des activités d'espionnage, ou d'être destinées à stériliser des populations musulmanes dans le cadre d'un complot occidental.

Huit inconnus armés ont mené deux attaques distinctes dans le quartier d'Orangi Town, dans l'ouest de Karachi, selon Feroz Shah, un gradé de la police.

"Les hommes armés ont d'abord ouvert le feu sur trois policiers dans les rues d'Orangi Town, les tuant tous", a-t-il indiqué, puis "ils ont ensuite abattu quatre policiers assis dans une fourgonnette" à quelques rues de là.

Le bilan a été confirmé par Abdul Kareem, un cadre de l'hôpital Abbasi Shaheed Hospital où les corps ont été transférés.

Les équipes anti-polio étaient déployées dans le cadre de la troisième journée d'une campagne de vaccination.

Le Pakistan, l'un des deux derniers pays au monde où la poliomyélite est endémique, peine à éradiquer cette maladie infantile paralysante. La tâche est compliquée par des attaques meurtrières récurrentes contre les équipes de vaccination qui ont fait plus de 100 morts depuis décembre 2012.

En janvier, un kamikaze avait tué quinze personnes, majoritairement des policiers, devant un centre anti-polio à Quetta (sud-ouest) dans une attaque revendiquée par les talibans.

Après un pic en 2014, le nombre de nouveaux cas de polio a chuté à 54 en 2015. Les autorités se sont fixé pour objectif d'éradiquer la polio d'ici la fin de l'année.

Afin de gagner la confiance de certaines familles, elles ont mis en place à Karachi un programme impliquant 2.500 vaccinatrices de proximité qui opèrent sans escorte policière dans leur propre quartier.

L'opposition au vaccin s'est intensifiée depuis que la CIA a utilisé une fausse campagne de vaccination pour identifier Oussama Ben Laden dans le nord du Pakistan, où il a été tué en mai 2011.

Avec AFP

Toutes les actualités

Le chef de l'ONU appelle à mettre fin aux "stupides" inégalités entre les genres

Le Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, discutant avec la Ministre d'État pakistanaise pour le Changement climatique, Zartaj Gul, à Islamabad le 16 février 2020. (Photo Aamir QURESHI/AFP)

Antonio Guterres a appelé jeudi à mettre fin aux inégalités entre les femmes et les hommes, estimant que cela "devrait nous faire honte au 21ème siècle car ce n'est pas seulement inacceptable, mais stupide".

Comparant les inégalités entre les genres aux "taches" du passé de l'esclavage et du colonialisme, il a déclaré que cette discrimination envers les femmes demeurait un problème majeur dans le monde.

"Qu'il s'agisse de ridiculiser les femmes en les qualifiant d'hystériques ou d'hormonales, ou de les juger sur la base de leur apparence, des mythes et des tabous qui entourent leurs fonctions corporelles, ou encore le mansplaining (le fait qu'un homme explique à une femme ce qu'elle sait déja, ndlr) ou de blâmer les victimes, la misogynie est partout", a déclaré Antonio Guterres lors d'une visite à l'université de New School à New York.

"Il est temps d'arrêter d'essayer des changer les femmes, et commencer à changer ce système qui les empêche de réaliser leur potentiel" a-t-il ajouté. "Le 21ème siècle doit être le siècle de l'égalité entre les femmes et les hommes", a poursuivi M. Guterres.

Mettre fin aux écarts de salaires et abroger les lois discriminantes envers les femmes et les filles, voici deux sujets identifiés par l'ONU comme des objectifs de développement durable, a noté le secrétaire général de l'ONU, ajoutant qu'il fallait "d'urgence transformer et redistribuer le pouvoir, si nous voulons préserver notre futur et notre planète".

"C'est pour cela que tous les hommes devraient défendre le droit des femmes et l'égalité des genres. Et c'est pour ça que je suis un féministe fier", a-t-il encore déclaré.

Depuis le 1er janvier, l'ONU a atteint la parité femmes-hommes dans les postes à responsabilités et promis d'étendre cette parité à tous les niveaux d'ici 2028.

Coronavirus: les mesures drastiques se multiplient dans le monde

Coronavirus: les mesures drastiques se multiplient dans le monde
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:04 0:00

Dossier spécial sur l'épidémie du coronavirus

Dossier spécial sur l'épidémie du coronavirus
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:13:59 0:00

Coronavirus: plus de 3.500 cas de coronavirus dans 44 pays, selon l'OMS

Coronavirus: plus de 3.500 cas de coronavirus dans 44 pays, selon l'OMS
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:13 0:00

Carnet de Santé: ce qui est fait pour minimiser l’impact du coronavirus

Carnet de Santé: ce qui est fait pour minimiser l’impact du coronavirus
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:15:02 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG