Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Sept pêcheurs congolais portés disparus sur le lac Edouard entre l'Ouganda et la RDC


Des survivants assis près d’une pirogue similaire à une autre qui a fait naufrage, à Goma, RDC, 5 septembre 2006.

Sept pêcheurs congolais sont portés disparus dans la nuit de vendredi à samedi après avoir croisé sur les eaux du lac Édouard des patrouilles navales ougandaises qui ont tiré sur eux "à bout portant", selon un rescapé et l'armée de la RDC.

"Nous étions huit dans quatre pirogues lorsque des patrouilles ougandaises nous ont approchés la nuit de vendredi à samedi, nous ont demandé nos identités puis ont tiré, à bout portant, des rafales sur nos quatre pirogues. J'ai fait le mort. Mais mes sept compagnons ont été tués", a déclaré à l'AFP Sikuli Mukosa, pêcheur de 40 ans, seul rescapé de cette fusillade.

"Huit de nos camarades, qui avaient quitté Kyavinyonge (Nord-Kivu) avant la mesure de suspension de la pêche, ont essuyé des tirs de la marine ougandaise. Sept de nos camarades sont portés disparus, nous recherchons leurs corps", a déclaré à l'AFP Jonas Kataliko, président de l'association des pêcheurs de cette localité.

"C'est un massacre. La marine ougandaise est passée pour tuer à vue tous les pêcheurs trouvés sur le lac", a protesté le major Jean Tsongo, chef de la marine congolaise sur la rive congolaise du lac Édouard.

La RDC et l'Ouganda se partagent le lac Édouard qui leur sert aussi de frontière.

>> Lire aussi : Des pêcheurs congolais suspendent leurs activités sur le lac Édouard

"Depuis jeudi, la marine ougandaise a déployé une force supérieure à la mienne sur le lac", a ajouté l'officier qui a indiqué que l'armée congolaise "envisage de défendre les Congolais et les frontières du pays".

Vendredi, l'association des pêcheurs avait suspendu ses activités sur le lac Édouard par peur des représailles de l'armée ougandaise après la mort de cinq militaires et trois ougandais la veille, tués dans des affrontements avec des patrouilles congolaises.

Les relations entre la RDC et l'Ouganda sont problématiques sur fond de partage des ressources énergétiques du lac Édouard notamment où des accrochages se sont multipliés depuis le début de cette année.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG