Liens d'accessibilité

Sept millions de Yéménites proches de la famine, s'alarme l'ONU


Jamie McGoldrick, coordinateur humanitaire de l'ONU au Yémen, 16 janvier 2017.

Le coordinateur humanitaire de l'ONU au Yémen, pays ravagé par la guerre depuis près de deux ans, s'est dit "profondément préoccupé par l'escalade du conflit sur la côte ouest du Yémen", où des combats opposent les forces gouvernementales aux rebelles chiites Houthis près de la mer Rouge.

Jamie McGoldrick s’est alarmé de ce que plus d'un quart des Yéménites, soit sept millions de personnes, soient plus que jamais au bord de la famine.

Cette intensification "aggrave une situation humanitaire déjà terrible" dans ce pays pauvre de la péninsule arabique, a ajouté M. McGoldrick dans un communiqué. Il a souligné que les combats sur la côte ouest empêchaient l'entrée des produits de première nécessité par le port de Hodeida.

Selon lui, "17 millions de personnes ne sont actuellement pas en mesure de se nourrir correctement et sont régulièrement forcées de sauter des repas", les femmes et les jeunes filles étant les plus touchées.

"Sept millions de Yéménites ignorent l'origine de leur prochain repas et sont plus proches que jamais de la famine", s'est alarmé le coordinateur de l'ONU.

Le conflit s'est aggravé en mars 2015 lorsqu'une coalition arabe sous commandement saoudien est intervenue en soutien au président Abd Rabbo Mansour Hadi, pour contrer l'avancée des Houthis. Ces derniers, alliés à l'ancien président Ali Abdallah Saleh, ont pris le contrôle de vastes régions dont la capitale Sanaa.

L'ONU ne cesse de réclamer une trêve afin de permettre la distribution d'aides humanitaires mais les médiations onusiennes et sept cessez-le-feu ont jusqu'à présent échoué.

Le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) a estimé mardi que 462.000 enfants souffraient de malnutrition sévère. Depuis mars 2015, le conflit a fait plus de 7.400 morts, dont 1.400 enfants, ainsi que 40.000 blessés selon l'ONU.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG