Liens d'accessibilité

Rick Perry nommé ministre américain de l'Energie


L'ancien gouverneur Rick Perry lors de la Convention républicaine à Cleveland, Ohio, le 18 juillet 2016.

Le président élu des Etats-Unis Donald Trump a annoncé la nomination de l'ancien gouverneur du Texas, Rick Perry, au poste stratégique de secrétaire américain à l'Energie, un ministère dont l'intéressé avait pourtant demandé la suppression il y a quelques années.

Rick Perry, 66 ans, qui a gouverné un Etat riche en pétrole, hérite d'un vaste portefeuille et devra aussi bien consolider les énergies fossiles qu'assurer la sécurité nucléaire et faire avancer les innovations en matière d'énergie, au sein du gouvernement du climato-sceptique Donald Trump.

"En tant que gouverneur du Texas, Rick Perry a créé un environnement pour le commerce qui a produit des millions de nouveaux emplois et (engendré) une baisse des prix de l'énergie dans son Etat", a vanté Donald Trump dans un communiqué annonçant la nomination, assurant qu'"il apportera la même approche pour notre pays tout entier en tant que ministre de l'Energie".

Fils de fermiers qui a grandi à Pain Creek, petite localité du Texas, Rick Perry va succéder à Ernest Moniz, physicien nucléaire de métier et artisan de l'accord sur le nucléaire iranien conclu avec Téhéran en 2015.

"Je suis impatient de prendre en charge le développement, l'administration et la régulation de nos ressources énergétiques, de (travailler à la) conservation de notre arsenal nucléaire et de promouvoir une politique énergétique américaine qui crée des emplois et place l'Amérique en priorité", a expliqué le futur ministre, cité dans le même communiqué.

Donald Trump et James Richard "Rick" Perry n'ont pas toujours entretenu de bonnes relations.

Les deux hommes se sont notamment affrontés cette année lors des âpres primaires pour l'investiture républicaine. Rick Perry avait rapidement jeté l'éponge, s'était rallié à la candidature de Ted Cruz et qualifié le milliardaire, lancé dans une campagne populiste, de "cancer pour le conservatisme".

Le Texan avait déjà été candidat à l'investiture républicaine en 2012. Lors d'un débat, il avait alors affirmé vouloir supprimer trois ministères, mais victime d'un trou de mémoire, n'avait été dans un premier temps capable de n'en citer que deux.

Aux Etats-Unis, celui qui a servi dans l'armée de l'air est surtout connu pour sa carrière politique au Texas. A la fin des années 1990, il devient le lieutenant-gouverneur de George W. Bush. Puis devient le 47e gouverneur de cet Etat du Sud entre 2000 et 2015.

Il est, selon Donald Trump, "l'un des gouverneurs les plus brillants de l'histoire moderne, ayant dirigé le Texas à travers une période de croissance et de prospérité économique continue en développant les ressources énergétiques et les infrastructures de l'Etat".

Avec AFP

XS
SM
MD
LG