Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Sénégal

Rapatriement des morts du coronavirus au Sénégal

Le président du Sénégal Macky Sall, le 24 septembre 2019.

Les proches des Sénégalais morts du coronavirus à l'étranger éprouvent un profond soulagement après la décision du président Macky Sall de lever l'interdiction de rapatriement des corps, a expliqué l'un d'eux et l'un de leurs avocats.

Des dizaines de dépouilles sont bloquées, pour certaines depuis des semaines, en France surtout, ailleurs en Europe et même aux Etats-Unis selon les avocats d'un collectif constitué pour obtenir leur rapatriement.

Cet interdit a causé une grande détresse chez les proches qui entendent que les disparus reposent dans leur pays, disent les avocats.

Le Sénégal a interdit début avril le rapatriement des victimes en invoquant "le risque fort de contagion lié à la manipulation des dépouilles". La Cour suprême saisie par le collectif a maintenu cette décision jeudi en invoquant le principe de précaution.

Mais le président sénégalais, en même temps qu'un allègement des restrictions anti-Covid, a annoncé lundi soir qu'il serait "désormais possible de procéder à ces rapatriements (...) dans le respect des conditions sanitaires requises". Il a invoqué "la douleur de la distance" ajoutant au deuil, et la "forte demande" émanant des proches.

Nicolas Mendy, présenté comme un cas emblématique par le collectif, a suivi en direct l'allocution présidentielle dans la région parisienne et a partagé ensuite son soulagement avec le reste de la famille au Sénégal, qui "n'attendait que ça".

Son père de 71 ans qui, comme de nombreux compatriotes, faisait des allées et venues entre les deux pays depuis sa retraite de chez Renault en 2009, a été emporté le 4 avril en France.

Depuis, il repose dans un funérarium et son fils de 36 ans, qui vit près de Paris, dit payer près de 55 euros par jour pour sa garde parce qu'il est "hors de question de l'enterrer en France".

Dès mardi, Nicolas Mendy, joint au téléphone, a pris contact avec les Pompes funèbres qui, dit-il, se chargeront de toutes les démarches. L'essentiel était déjà fait et butait sur le refus des autorités consulaires sénégalaises de délivrer les permis nécessaires, indique-t-il.

"Si tout se passe bien, (le rapatriement) sera fait samedi", dit-il. "Du moment qu'on a le laissez-passer mortuaire, si c'est pas samedi, ça peut être une semaine" de plus, dit-il, "le plus important, c'est que mon père soit enterré selon son souhait".

Mbaye Diagne, avocat qui coordonne l'action légale du collectif, a parlé d'un "soulagement pour toute la diaspora".

"Le président a toujours été sensible à la problématique de la diaspora"; or celle-ci n'a "jamais compris" une interdiction décidée sous le coup de "la panique", a-t-il dit.

Il escompte que les corps pourront rentrer "dans les prochaines semaines". Les familles recevront instruction de veiller scrupuleusement aux consignes sanitaires et en particulier de ne pas faire ouvrir les cercueils, a-t-il ajouté.

Toutes les actualités

Eco: Le Fida débourse 33 milliards de FCFA pour l'agriculture au Cameroun

Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:32 0:00

Le gardien sénégalais de Rennes Edouard Mendy bientôt à Chelsea

Edouard Mendy capte la balle lors d'un match entre Rennes et Metz, France, le 4 décembre 2019.

Le gardien de Rennes, Edouard Mendy, devrait prochainement compléter son transfert à Chelsea, où les performances du gardien titulaire Kepa inquiètent, a confirmé le coach londonien Frank Lampard mardi.

"Mendy procède à sa visite médicale pendant que nous parlons, donc, si tout se passe bien, il deviendra bientôt l'un des nôtres", a expliqué Frank Lampard, ancienne légende des Blues, en conférence de presse.

Le transfert devrait coûter aux Blues 20 millions de livres (26 M EUR), ce qui porterait à près de 220 millions de livres les dépenses du club londonien depuis le début de l'été. Les Blues ont déjà recruté Timo Werner, Hakim Ziyech, Ben Chilwell, Kai Havertz, Thiago Silva et Malang Sarr, espérant ainsi pouvoir se mêler à la lutte pour le titre.

L'arrivée de Mendy, international sénégalais, devrait créer un peu de concurrence avec l'Espagnol Kepa Arrizabalaga (25 ans), gardien titulaire recruté pour 72 millions de livres (80 M EUR, record pour un gardien) mais auteur de performances médiocres, dont une bourde dimanche lors de la défaite 2-0 face à Liverpool.

"Avec l'arrivée de Mendy, il y aura davantage de compétition, donc chaque réaction devra être positive de la part de Kepa. Mendy tel qu'il arrive va tout faire pour jouer, on le sait", a ajouté le coach londonien.

"Chacun a dans ses mains, dans l'équipe, l'opportunité de pousser, de s'entraîner, de montrer la bonne attitude pour figurer dans l'équipe", a encore dit Lampard, assurant n'avoir fait "aucun choix définitif" sur le gardien titulaire.

Le technicien a en outre confirmé que le directeur technique du club, l'ex-gardien star Petr Cech, avait influencé l'arrivée d'Edouard Mendy. Cech a lui-même porté le maillot du Stade rennais de 2002 à 2004 avant de passer 11 saisons à Chelsea.

Le coach londonien espère que Mendy pourra échapper à une quarantaine à son arrivée en Angleterre, et qu'il sera donc disponible dès samedi face à West Bromwich.

Minute Eco: Contraction de l'économie ghanéenne de 3,2%

Minute Eco: Contraction de l'économie ghanéenne de 3,2%
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:35 0:00

Un instituteur sénégalais mobilise des fonds pour réparer des classes

Un instituteur sénégalais mobilise des fonds pour réparer des classes
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:05 0:00

Lamine Diack a été condamné à 4 ans de prison dont 2 avec sursis

Lamine Diack a été condamné à 4 ans de prison dont 2 avec sursis
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:40 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG