Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

La réouverture de deux grands marchés divise l’opinion publique au Faso


Vue partielle de l’intérieur du marché de Bobo Dioulasso, au Burkina Faso, le 21 avril 2020. (VOA/Alidou Ouédraogo)

Après trois semaines de fermeture, le grand marché de Ouagadougou a rouvert lundi 20 avril 2020 suite à la colère et les menaces de certains commerçants. Mardi, ce fut le tour du grand marché de Bobo Dioulasso, deuxième ville du Burkina Faso, de rouvrir.

Ces marchés, comme plusieurs autres à travers le pays, étaient fermés depuis le 31 mars pour éviter la propagation du nouveau coronavirus.

Réouverture du grand marché de Ouagadougou
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:28 0:00


"Je suis très très content de revenir au marché après vingt et un jours de fermeture", a lancé un commerçant visiblement ému dans un bruit de retrouvailles.

A chacune des quatre entrées de l’édifice commercial, des haut-parleurs annoncent des mesures barrières qui sont loin d’être respectées.

Un seul dispositif de lave-mains et une boule de savon pour plusieurs centaines de personnes, des commerçants et clients confus sans aucune distanciation sociale, ce qui semble ne pas rassurer certains.

"Les lave-mains ne sont pas bien faits, il y a erreur là-bas", indique un commerçant.

Seydou Zongo gère un magasin de prêt à porter. Il estime qu’un lave-main pour tous peut être source de propagation de virus. "Quand tu laves tes mains et refermes toi-même tu prends le virus, c’est insuffisant, ça ne va pas, on doit faire des efforts pour qu’il y ait plus de dispositifs de lave-mains", observe-t-il.

Malgré ces conditions pas idéales, les commerçants sont contents de reprendre leurs activités. "Ce qui est sûr, on est content, ça va un peu. Seul le manque de clients est le problème", souligne M. Zongo.

Devant des bidons d’huile rouge, Biba Ouattara a un souci majeur qu’elle met à nu. "A cause de la maladie comment ferons nous si les clients ne venaient pas? Et surtout avec le ramadan qui approche?", s'interroge-t-il.

Le FMI fait un don de plus de 200 millions de dollars au Burkina au Niger
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:35 0:00

Venu au marché par curiosité, Abdoulaye Ganamé s'est revêtu d’une chemise multicolore et son masque de protection sur le visage. Il fustige l’autorité communale : "Vous avez pris l’engagement d’ouvrir le marché, vous devriez donc passer voir. La fermeture du marché aurait été pour zéro si rien n'est fait".

Véritable sujet à polémique, cette réouverture divise fortement l’opinion publique et on ne mâche pas les mots. "Je pense que c’est trop tôt et qu’il fallait attendre un peu. Cette réouverture peut nous amener à autre chose", dit un homme rencontré sur le marché.

Pour le moment, seul le grand marché est ouvert et les autres, plus petits dans les quartiers, restent fermés et personne ne sait jusqu’à quand.

XS
SM
MD
LG