Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Le prince Ben Salmane s'engage à soutenir le dialogue interreligieux


Un homme inspecte les décombres après une frappe aérienne de la coalition dirigée par l'Arabie saoudite à Sanaa, au Yémen, le 4 février 2018.

L'archevêque de Canterbury a exprimé jeudi sa préoccupation concernant la situation des chrétiens en Arabie Saoudite lors d'une rencontre à Londres avec le prince héritier d'Arabie Saoudite Mohammed ben Salmane, qui s'est "fermement" engagé à soutenir le dialogue interreligieux.

L'archevêque Justin Welby, chef spirituel des anglicans, "a exprimé son inquiétude au sujet des limites imposées à la pratique religieuse des chrétiens en Arabie saoudite", a déclaré son bureau dans un communiqué.

"Le prince héritier s'est fermement engagé à promouvoir l'épanouissement de ceux qui ont des traditions religieuses différentes et le dialogue interreligieux au sein du Royaume et au-delà", selon ce communiqué.

Lors d'une discussion qualifiée de "cordiale et franche" par ses services, l'archevêque a également évoqué l'action militaire des Saoudiens au Yémen, qui a entrainé des manifestations de protestation lors de cette visite du prince héritier au Royaume-Uni, entamée mercredi.

"L'archevêque a exprimé sa détresse face à la crise humanitaire au Yémen et a demandé que tout soit fait pour alléger les souffrances des populations civiles et rechercher la fin du conflit", indique le communiqué.

Mercredi, la Première ministre Theresa May avait fait part de sa "profonde préoccupation concernant la situation humanitaire au Yémen" en rencontrant le prince, alors que l'organisation "Stop the War" avait organisé une manifestation devant Downing Street pour dénoncer les "bombardements brutaux et illégaux" et le soutien apporté par Londres à Ryad.

Les combats entre rebelles Houthis, soutenus par l'Iran, et forces gouvernementales, appuyées par l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis, ont fait près de 10.000 morts et mis le Yémen au bord de la famine, en trois ans de guerre civile.

Jeudi, durant une visite d'une heure au palais de Lambeth, la résidence officielle de l'archevêque de Canterbury, les deux hommes se sont entretenus des réformes prévues par le prince héritier. Ils ont aussi admiré plusieurs textes anciens des religions chrétienne, musulmane et juive.

Le prince a débuté sa visite au Royaume-Uni par un déjeuner avec la reine Elizabeth II et devait s'entretenir à nouveau avec Theresa May jeudi soir à sa résidence de Chequers.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG