Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Le Yemen au programme des discussions avec le prince héritier saoudien à Londres


La Première ministre Theresa May arrive à Lancaster House pour participer à la conférence sur la Somalie, Londres, le 11 mai 2017.

La première ministre britannique Theresa May évoquera mercredi la situation humanitaire au Yémen avec le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane, dont la visite au Royaume-Uni a provoqué des appels à manifester de la part de plusieurs ONG.

La cheffe du gouvernement fera part au prince de ses "profondes inquiétudes sur la situation humanitaire" au Yémen, a annoncé mardi un porte-parole de Downing Street.

L'exécutif britannique "prend très au sérieux les allégations de violations du droit international" dans ce pays, et souhaite permettre "un accès humanitaire et commercial sans entrave, y compris par les ports", pour venir en aide aux populations civiles, a-t-il ajouté.

Les combats entre rebelles Houthis, soutenus par l'Iran, et forces gouvernementales, appuyées par l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis, ont fait près de 10.000 morts et mis le Yémen au bord de la famine, en trois ans de guerre civile.

Mardi, le ministre saoudien des Affaires étrangères Adel Al-Jubeir a estimé sur la radio BBC 4 que l'Arabie Saoudite menait une "guerre juste" au Yémen, "soutenue par la loi internationale", et a rendu les rebelles Houthis responsables des victimes.

L'organisation Stop the War a annoncé un rassemblement devant la résidence de la Première ministre britannique du 10 Downing Street à 17H00 GMT mercredi pour dénoncer les "bombardements brutaux et illégaux au Yémen" et le soutien apporté par Londres au régime saoudien.

L'ONG Save the Children a elle prévu de dévoiler dans la matinée la statue d'un enfant près du Parlement britannique pour "attirer l'attention sur la violence alimentée, en partie, par les bombes fabriquées au Royaume-Uni".

Face aux appels des militants demandant que l'on mette fin aux exportations d'armes britanniques vers l'Arabie Saoudite, le porte-parole du gouvernement a affirmé que le Royaume-Uni avait mis en place "l'un des régimes de contrôle des exportations d'armes les plus solides au monde".

Il a souligné que cette première visite de Mohammed ben Salmane au Royaume-Uni doit permettre de faire entrer les relations bilatérales "dans une nouvelle ère, axée sur un partenariat qui profite aux deux pays".

M. Al-Jubeir a lui affirmé que le Royaume-Uni serait l'un des principaux bénéficiaires du plan "Vision 2030" visant à diversifier l'économie saoudienne encore trop dépendante du pétrole.

"Après le Brexit il y aura d'énormes opportunités pour le Royaume-Uni dans le cadre de Vision 2030", a-t-il affirmé.

Le prince héritier saoudien est attendu mercredi à Londres après une visite en Egypte avant de se rendre aux Etats-Unis du 19 au 22 mars. Mohammed ben Salmane déjeunera mercredi avec la reine Elisabeth II, et dinera dans la soirée avec le Prince Charles et son fils aîné, le Prince William.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG