Liens d'accessibilité

Fin de la campagne électorale au Rwanda


Devant ses partisans, le président Paul Kagame s’est attaqué à la communauté internationale.

Les Rwandais se rendent aux urnes vendredi pour élire leur prochain président. La campagne électorale s'est terminée mercredi avec un grand rassemblement du parti au pouvoir à 30 kilomètres de Kigali, la capitale.

Trois candidatures ont été retenues pour cette élection, mais seules les couleurs du parti politique FPR du président sortant Paul Kagame sont visibles sur l’étendue du pays.

Les deux candidats n’ont pas tenu une bonne campagne n’ayant pas les moyens financiers selon eux, ni le discours à tenir devant la popularité de Paul Kagame.

Les électeurs sont convaincus que Paul Kagame reste l’homme de la situation.

Cette habitante de Kigali et ancienne réfugiée en RDC, de retour depuis un moment, explique à VOA Afrique que "mon président m’a montré l’utilité de la banque, je vais voter pour Paul Kagame par ce qu’il a donné les mutuelles de santé qui nous aident beaucoup, nous les Rwandais. Il a aussi fait la parité entre hommes et femmes dans notre pays".

La majorité de la population rwandaise ne connait même pas le nom des deux autres candidats qui vont affronter Paul Kagame.

Des militants du président en place à Kigali, Rwanda, le 2 août 2017. (VOA/Charly Kasereka)
Des militants du président en place à Kigali, Rwanda, le 2 août 2017. (VOA/Charly Kasereka)

Pour cette dernière journée de la campagne électorale, devant une foule immense de plus de 50.000 personnes, le président Paul Kagame s’est encore adressé à la communauté qu'il qualifie de "dictateur".

"Il y'a ceux qui disent que la ville de Kigali est très propre mais que cette propreté n'est pas la démocratie mais une dictature mais cela montre combien de fois ils se moquent de l'Afrique et du Rwanda et de tous les Africains", selon un électeur.

Paul Kagame se présente pour la 3e fois comme candidat.

En 2010 ,il avait remporté les élections avec 93 % de voix, ce qui pourrait se reproduire le 4 août.

Charly Kasereka, envoyé spécial à Kigali

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG