Liens d'accessibilité

Pour Neymar, la route du Ballon d'Or commence au Celtic Park

  • VOA Afrique

Neymar Jr lors d'une conférence de presse à Paris, France, le 4 août 2017.

Neymar a signé au Paris SG pour sortir de l'ombre de Lionel Messi et remporter enfin le Ballon d'Or: il faudra pour cela se montrer à son avantage dans la plus suivie des compétitions européennes, la Ligue des champions, dès mardi (18h45 GMT) face au Celtic Glasgow.

Le favori pour le Ballon d'Or 2017 ? Cristiano Ronaldo, vainqueur sortant de la Ligue des champions. Celui qui a remporté le trophée l'année d'avant ? Le Portugais encore, vainqueur également de la "coupe aux grandes oreilles" (et de l'Euro-2016). Et l'année encore avant? Lionel Messi, titré dans la prestigieuse compétition européenne avec Barcelone.

Si Neymar entend mettre un terme à l'hégémonie des deux monstres du football actuel - elle dure depuis 2008 au palmarès du Ballon d'Or -, son plan de vol est donc clairement tracé. Il lui faudra inscrire plus de buts, délivrer plus de passes décisives que tout le monde, mais surtout guider sa nouvelle équipe vers les sommets continentaux et sa sélection le plus loin possible lors de la prochaine Coupe du Monde en Russie (14 juin - 15 juillet).

Ses états de service en sélection sont pour l'instant impeccables - son Brésil a été la première nation qualifiée pour le Mondial-2018 -, et ses débuts statistiques avec Paris (4 buts, 4 passes décisives en 4 matches) plaident dans le sens de certains qui trouvent que le PSG n'a finalement pas payé si cher en déboursant 222 millions d'euros pour l'arracher à Barcelone.

Son arrivée au PSG ? 'La meilleure chose' selon Pelé

Reste désormais à emmener le PSG vers des sommets inconnus depuis le passage du club sous pavillon qatari: la première place de son groupe, d'abord, un objectif jamais atteint ses trois dernières saisons. Et ensuite, en 2018, le franchissement de la haie des quarts de finale, trop haute depuis cinq saisons pour le nouveau PSG.

Rejoindre Paris était ainsi "la meilleure chose" qui pouvait arriver à Neymar, a estimé dans une interview au site Goal.com la légende brésilienne Pelé, à qui Neymar est sans cesse comparé. "Il y avait tout le temps cette discussion, Neymar, Messi, Neymar, Messi... Maintenant, il va avoir l'opportunité d'être la grande star".

A cette aune, un parcours de haut niveau en Ligue des champions serait la démonstration la plus éclatante du caractère décisif du jeune Brésilien. Le PSG version Neymar ferait ainsi un progrès incontestable par rapport au PSG version Zlatan Ibrahimovic, accusé de passer au travers dans les grands matches. Comme l'a dit Kylian Mbappé vendredi, "c'est là qu'on voit les grands joueurs".

La saison dernière, le coéquipier de Neymar à Barcelone, Lionel Messi, avait inscrit cinq buts au total contre le Celtic, trois à l'aller au Camp Nou, deux au retour au Celtic Park. Neymar, lui, n'avait scoré qu'une fois, se "contentant" de délivrer quatre passes décisives.

Cette saison, il n'est plus le fidèle lieutenant mais le joueur superstar, celui qui pose sur le toit du Parc des Princes pour contempler la Tour Eiffel dans le soleil levant, celui qui s'affiche sur l'écrasante majorité des maillots à l'entrée du stade. Celui aussi que les autres Parisiens ont promis d'"aider" à devenir le meilleur, comme l'a clamé l'Argentin Javier Pastore début août.

Toutes les conditions sont donc réunies pour lui permettre de franchir le dernier palier le séparant encore de la consécration que serait pour lui un Ballon d'Or. A lui de faire la démonstration qu'il a les épaules pour être le leader technique de ce Paris SG, et qu'il est capable surtout de le faire entrer dans une nouvelle dimension, celle des grands d'Europe.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG