Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Amériques

Pompeo à la fin d'une tournée en Amérique latine : "nous voulons que les gens restent chez eux"

Le président du Salvador, Nayib Bukele, et le secrétaire d'État américain, Mike Pompeo. 21 juillet 2019. Photo: Enrique López - VOA.

Les Etats-Unis veulent que "les gens restent dans leurs pays" a déclaré dimanche à San Salvador le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo à l'issue d'une tournée qui l'a mené auparavant en Argentine en Equateur et a Mexique.

La coopération entre les Etats-Unis et le Salvador va se renforcer "à tous points de vue" pour lutter contre l'émigration illégale, ont assuré M. Pompeo et le président salvadorien Nayib Bukele lors d'une brève rencontre avec la presse à l'issue d'un peu plus d'une heure d'entretien.

"La pauvreté et les bandes criminelles" sont les principales causes qui poussent les Salvadoriens à émigrer, a souligné M. Pompeo.

Chaque jour, 300 Salvadoriens se lancent sur la route du "rêve américain" pour fuir la misère et la violence des bandes criminelles, selon les estimations officielles.

La lutte contre "les migrations illégales nécessite que nous travaillions ensemble, que nous ayons une plus grande sécurité des frontières", a estimé M. Pompeo.

Quelques heures avant l'arrivée de M. Pompeo, la conférence des évêques catholiques du Salvador a exprimé dimanche son inquiétude en raison de la "très grave situation dans laquelle vivent des centaines de milliers" de Salvadoriens menacés d'expulsion aux Etats-Unis.

"Nous souffrons (en pensant à) leur souffrance à tous, et plus particulièrement aux pleurs des enfants qui sont dans des centres de détention, séparés de leurs parents", où ils subissent "toute sorte de mauvais traitements", ont déclaré les évêques dans un communiqué.

Les évêques ont évoqué leur "émotion" devant la photo du migrant salvadorien Oscar Martinez, mort à l'âge de 25 ans avec sa petite fille Angie Valeria de moins de deux ans dans les bras, sur la berge du fleuve Rio Bravo (ou Rio Grande) où ils se sont noyés en tentant de gagner la rive américaine.

Cette image a "plongé le monde dans la consternation et a mis en évidence le drame douloureux de la migration" ont rappelé les évêques en s'élevant contre la "globalisation de l'indifférence".

Quelque 2,5 millions de Salvadoriens vivent aux Etats-Unis et leur contribution à l'économie de leur pays, avec des envois d'argent de près de 5,5 milliards de dollars en 2018, pèse pour 16% du PIB salvadorien.

Avant de quitter le Salvador, M. Pompeo a signé un accord confirmant le maintien de la base aérienne américaine de lutte contre le trafic de drogue près de l'aéroport international Oscar Arnulfo Romero, à une cinquantaine de kilomètres de la capitale San Salvador.

Avec AFP

Toutes les actualités

Martin Fayulu veut des élections anticipées en RDC

Martin Fayulu veut des élections anticipées en RDC
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:52 0:00

Joe Biden se distingue-t-il assez de Donald Trump?

Joe Biden se distingue-t-il assez de Donald Trump?
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:58 0:00

Les tensions diplomatiques se multiplient suite à la nouvelle loi chinoise à Hong Kong

Les tensions diplomatiques se multiplient suite à la nouvelle loi chinoise à Hong Kong
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:02 0:00

Le rappeur Kanye West candidat à la présidentielle américaine

Le rappeur Kanye West candidat à la présidentielle américaine
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:56 0:00

Hausse des cas d'infections de coronavirus dans le monde

Le personnel médical portant un équipement de protection individuelle (EPI) procède à un examen médical de porte à porte à l'intérieur des bidonvilles de Dharavi pour lutter contre la propagation du coronavirus COVID-19 à Mumbai, le 24 juin 2020. (Photo INDRANIL MUKHERJEE / AFP)

La pandémie du nouveau coronavirus a déjà fait plus de 535.000 morts sur plus de 11 millions des cas d'infection dans le monde. Alors que les pays poursuivent les déconfinements, certains voient leur taux d’infections grimper.

L'Inde a recensé près de 700.000 cas confirmés. Il devient le troisième pays le plus touché au monde derrière les Etats-Unis et le Brésil.

Pour faire face à l'afflux de malades, la capitale indienne a ouvert un grand centre d'isolement d'une capacité de 10.000 lits, dans un hall normalement dédié aux rassemblements religieux. Les autorités ont aussi réquisitionné des hôtels et salles de réception. D'autres agglomérations ont ordonné des mesures de reconfinement.

Les Etats-Unis ont enregistré 40.000 cas en 24 heures ce week-end; un record depuis plus d'une semaine. "Nous avons rouvert beaucoup trop tôt en Arizona", déplorent les autorités, qui plaident pour un reconfinement.

En Arizona, près de 90% des lits en service de réanimation sont occupés. Au Texas, les services de réanimation risquent d'être débordés "d'ici dix jours ». Les plages de Los Angeles ont de nouveau été fermées et Miami mis sous couvre-feu.

En France, le musée du Louvre rouvre ses portes à Paris. En Angleterre, la réouverture des pubs a entraîné des débordements festifs, faisant craindre de nouvelles contaminations dans un pays déjà durement touché. En Espagne, plus de 70.000 personnes ont été soumises dimanche à des mesures d'isolement.

Au Pays-Bas, des dizaines de milliers de visons ont été abattus après que des cas de Covid-19 ont été signalés dans 20 élevages afin d'éviter qu'ils ne deviennent des foyers de contamination.

En Amérique latine, le Mexique est devenu le 5e pays le plus endeuillé, avec plus de 30.400 décès. Le Chili a franchi le seuil des 10.000 morts, la Colombie celui des 4.000 morts et le Pérou, celui 300.000.

L’Iran déplore ce lundi 160 nouveaux décès dûs au Covid-19. Il devient le pays plus touché par la pandémie au Proche et au Moyen-Orient.

L'Australie va isoler l'Etat de Victoria du reste du pays après une flambée d'infections dans la ville de Melbourne, notamment dans plusieurs immeubles densément peuplés.

L'Afrique totalise plus 11.300 décès pour environ 479.000 cas. À Madagascar, Antananarivo, la capitale, sera de nouveau placée en confinement à partir d’aujourd’hui.

Le Kenya reprend tous ses vols le 1er août. Le président Uhuru Kenyatta a cependant annoncé la fin de l'interdiction d'entrer ou de sortir de Nairobi, Mombasa et du comté de Mandera. Il a également assuré qu'il n'hésiterait pas à "reconfiner" si la situation sanitaire s'empirait.

Voir plus

XS
SM
MD
LG