Liens d'accessibilité

Plus de 12.000 personnes ont fui Hawija dans le nord de l’Irak


Des sunnites qui ont fui Hawija, bastion du groupe État Islamique, arrivant à Kirkouk, en Irak, le 3 octobre 2017.

Quelques 12.500 personnes ont fui Hawija, dernier bastion de l'organisation Etat islamique dans le nord, depuis le début de l'offensive des forces irakiennes pour reconquérir la ville.

La deuxième phase de l'offensive pour reconquérir Hawija a été lancée le 29 septembre, avant l'aube, par l'armée, les unités antiterroristes, les forces d'intervention rapide, les forces paramilitaires du Hachd al-Chaabi et les forces tribales.

"Le nombre de personnes ayant fui les combats est passé de 7.000 durant la première semaine à 12.500 hier soir" (lundi), a indiqué le bureau des Affaires humaines de l'ONU (Ocha), dans un communiqué.

"Nous ignorons combien de personnes se trouvent à Hawija, il pourrait y en avoir jusqu'à 78.000", a-t-il précisé.

L'ONU indique par ailleurs que ses partenaires humanitaires se trouvent sur le terrain pour aider les réfugiés et leur donner un abri, dans des camps ou dans des centres d'accueil d'urgence. Jusqu'à 72.000 personnes peuvent ainsi être accueillies.

La ville de Hawija (nord) est l'une des dernières tenues par l'EI en Irak, les jihadistes ayant été chassés de la plupart des territoires qu'ils avaient conquis en 2014.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG