Liens d'accessibilité

Rares manoeuvres Irak-Iran à la frontière avec le Kurdistan irakien


Bannière soutenant le référendum pour l'indépendance du Kurdistan à Erbil, en Irak, le 24 septembre 2017.

De rares manoeuvres militaires irako-iraniennes ont débuté lundi, en territoire iranien, à proximité immédiate de la frontière avec le Kurdistan irakien, une semaine après le référendum d'indépendance controversé qui s'est tenu dans cette région autonome, a affirmé à l'AFP un responsable kurde.

"Des unités irakiennes et iraniennes ont commencé à 11h locales (8h TU) des manoeuvres avec des chars et l'infanterie à seulement 250 m de la frontière", a indiqué Chehwan Abou Bakr, chef de la douane kurde au poste-frontière de Bashmakh.

"Les forces irakiennes sont habillées de noir, et il y a un grand nombre de forces iraniennes. Elles ont des bulldozers, qui ouvrent des routes et creusent des tranchées", a-t-il ajouté.

Le fait que les Irakiens soient habilles en noir laissent supposer qu'il s'agit des unités d'élite des services du contre-terrorisme (CTS).

Par ailleurs, selon lui, il y a également des manoeuvres près de Haj Omran et Berwiz (respectivement nord et est de l'Irak), toujours du côté iranien de la frontière.

Le site de l'armée iranienne a de son côté annoncé "l'organisation de manoeuvres commune avec la présence d'unités des forces armées de la République islamique d'Iran et de la République d'Irak dans la région frontalière". Il évoque "la participation d'unités blindées, d'unité d'artillerie, de drones et de l'aviation".

Selon la télévision iranienne, qui a montré des images des manoeuvres sans toutefois montrer de militaires ou de matériel irakiens, ces exercices ont lieu dans la région du poste-frontière Parvis Khan (province de Kermanshah).

D'après des experts, il s'agirait des premières manoeuvres conjointes irako-iraniennes depuis la révolution islamique de 1979 en Iran. Un violent conflit avait par la suite opposé les deux pays, de 1980 à 1988.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG