Liens d'accessibilité

Plainte de Syriens en Allemagne pour torture dans les prisons de Damas


Des réfugiés syriens arrivent au centre des réfugiés et migrants à Friedland, en Allemagne, le 4 avril 2016.

Sept personnes affirmant avoir été victimes de tortures en Syrie, et réfugiées pour la plupart en Allemagne, ont déposé plainte contre des responsables des services secrets syriens auprès de la justice allemande, a annoncé jeudi l'ONG qui les soutient.

Le Parquet fédéral allemand a confirmé à l'AFP avoir reçu cette plainte.

Cette démarche, quasi-inédite dans le monde selon l'ONG ECCHR, s'appuie sur le principe juridique de la compétence universelle qui permet à un Etat de poursuivre les auteurs de crimes quelle que soit leur nationalité et l'endroit où ils ont été commis.

Ces Syriens, hommes et femmes âgés de 26 à 57 ans et dont six d'entre eux ont été reconnus comme réfugiés en Allemagne, ont tous subi ou été témoins de tortures dans les geôles des services secrets syriens à Damas entre octobre 2011 et juillet 2015, selon le European Center for Constitutional and Human Rights (ECCHR).

"Il n'y a quasiment aucune procédure à ce stade impliquant des victimes syriennes" du régime de Bachar al-Assad, a assuré à l'AFP Patrick Kroker, avocat de l'ECCHR, ajoutant que deux avocats syriens s'étaient associés à la plainte.

Les plaignants "souhaitent qu'il se passe enfin quelque chose au niveau juridique", a-t-il ajouté. "Ils veulent qu'on commence à enquêter sur les actes de torture afin d'aboutir à des mises en accusation".

La plainte, déposée auprès du Parquet fédéral de Karlsruhe (sud-ouest), vise notamment six responsables des services de renseignement syriens.

L'objectif pour l'ECCHR, c'est que des mandats d'arrêt internationaux soient lancés contre ces personnes.

"En Syrie, il règne actuellement une totale impunité", a jugé l'avocat Mazen Darwisch co-plaignant. "La torture est absolument interdite et il faut qu'un signal soit envoyé d'Allemagne", a ajouté l'autre avocat co-plaignant, Anwar al-Bunni.

Selon un récent rapport d'Amnesty International, le régime de Bachar al-Assad a notamment pendu quelque 13.000 personnes en cinq ans dans une prison près de Damas.

Plus de 600.000 Syriens fuyant la guerre qui ravage leur pays depuis près de six ans ont trouvé refuge en Allemagne.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG