Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Pénurie de vaccins contre la tuberculose au Cameroun


Un enfant se fait vacciner dans un centre contre la tuberculose, en Afrique du Sud, le 27 janvier 2011.

Le président camerounais Paul Biya a ordonné le décaissement d'un milliard de francs CFA (environ 152 millions d'euros) pour faire face à une rupture de stock du vaccin BCG destiné à la prévention de la tuberculose chez les nourrissons, a appris l'AFP lundi de source officielle.

Le vaccin BCG est en rupture de stock dans de nombreux hôpitaux du pays depuis des semaines, sans qu'une date précise du début de pénurie puisse être établie.

"Sur instructions (du) président de la République, une somme d'un milliard de francs a été débloquée pour l'approvisionnement en vaccins traditionnels et prioritairement le vaccin BCG en rupture", a écrit André Mama Fouda, ministre de la Santé, dans un communiqué à l'intention des populations.

"Toutes les dispositions sont prises pour un retour à la normale", a assuré M. Mama Fouda, remerçiant M. Biya "au nom des populations ciblées".

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG