Liens d'accessibilité

Pays baltes : le sénateur McCain pour une présence permanente de soldats américains


Le sénateur McCain (au milieu) en compagnie de ses collègues, le républicain Lindsey Graham et la démocrate Amy Klobucha, au palais présidentiel de Vilnius, en Lituanie

L'administration sortante de Barack Obama avait déployé environ 150 soldats dans chacun des trois pays baltes et en Pologne en 2014 lorsque l'annexion de la Crimée par la Russie avait suscité des inquiétudes dans toute la région.

Le sénateur républicain John McCain a préconisé jeudi à Vilnius une présence permanente de soldats américains dans les pays baltes pour rassurer ces derniers face à la Russie, dans le contexte de propos prorusses du président-élu Donald Trump.

"Je pense que la permanence est importante, de sorte qu'il y ait toujours quelques soldats américains ici", a dit devant la presse M. McCain qui avait visité l'Estonie et la Lettonie avant d'arriver dans la capitale lituanienne à l'issue d'une tournée de trois jours.

"Maintenir cette présence est nécessaire pour que nos amis ici comprennent que les Etats-Unis sont toujours avec eux", a ajouté le parlementaire, qui était accompagné lors de ce déplacement par deux autres membres du Sénat, la démocrate Amy Klobuchar et le républicain Lindsey Graham.

McCain s'est dit préoccupé par le choix de Rex Tillerson comme secrétaire d'Etat, évoquant sa "relation avec Vladimir Poutine", tout en ajoutant que l'intéressé allait avoir "l'occasion de plaider sa cause".

La question russe

Lors de leur tournée, McCain et Graham ont appelé à des sanctions plus poussées contre la Russie pour l'intervention supposée de ses hackers dans l'élection présidentielle américaine.

"Je pense que les sanctions doivent aller au delà de ce qu'on a aujourd'hui, on doit nommer Poutine et son entourage proche, car rien ne se passe en Russie sans qu'il le sache et l'approuve", a dit M. Graham.

L'administration sortante de Barack Obama avait déployé environ 150 soldats dans chacun des trois pays baltes et en Pologne en 2014, lorsque l'annexion de la Crimée par la Russie avait suscité des inquiétudes dans toute la région. Elle s'est engagée à déployer en 2017 une brigade blindée supplémentaire en Europe de l'Est, par rotations.

Mais le ton prorusse de certaines déclarations de M. Trump et ses vues sur l'engagement de l'Otan ont relancé ces inquiétudes en Lituanie, limitrophe de l'enclave russe de Kaliningrad.

Cherchant encore à rassurer ses hôtes, le sénateur McCain a déclaré à la télévision lituanienne Laisves qu'à son retour il allait presser le nouveau secrétaire à la Défense, le général James Mattis, qu'il a dit "très bien connaître", de confirmer l'engagement américain à maintenir une présence permanente en Lituanie.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG