Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Côte d'Ivoire

Partenariat entre Magic System et l'UE pour la paix

Magic System, groupe star de la musique ivoirienne et l'Union européenne signent un partenariat pour promouvoir des valeurs de paix, de gouvernance en Côte d'Ivoire à Abidjan, Côte d'Ivoire, le 2 mars 2019. (Facebook/Magic System)

Magic System, groupe star de la musique ivoirienne et l'Union européenne ont établi un partenariat pour promouvoir des valeurs de paix, de gouvernance en Côte d'Ivoire, avant une présidentielle prévue en 2020 dans ce pays phare d'Afrique de l'Ouest.

L'accord de partenariat de "UE/Magic Tour" a été signé vendredi soir entre, l'ambassadeur de l'UE à Abidjan, Jobst Von Kirchmann, et le chanteur Salif Traoré, dit A'Salfo, leader de Magic System.

"60% des investissements étrangers en Côte d'Ivoire viennent de l'UE" a expliqué Von Kirchmann. "Ce qui distingue l'UE des autres partenaires internationaux, toutes nos actions sont basées sur des valeurs et des principes, notamment la bonne gouvernance, la paix, la démocratie, la justice, l'égalité, ou encore la protection de l'environnement".

"On commence une carrière et on devient artiste. La première valeur de l’artiste est le partage" a souligné, de son côté, A'Salfo qui a fêté ses 20 ans en 2017.

"UE/Magic Tour" va démarrer à Abidjan le 12 avril prochain, par un bus qui embarquera une vingtaine d'artistes et se poursuivra dans les villes de Daloa (centre-ouest), Odienné (nord), Bouaké (centre), Bondoukou (Est) et San Pedro (sud-ouest). La tournée prendra fin en novembre 2019 après des concerts et des débats publics sur "l'emploi des jeunes et la croissance durable et inclusive, la migration...".

L'UE/Magic Tour s'inscrit également dans la nouvelle Alliance Afrique-Europe pour des emplois et des investissements durables, lancée en septembre 2018 par le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker.

Cette alliance prévoit de contribuer à la création de 10 millions d'emplois en Afrique au cours des cinq prochaines années et de permettre à 750.000 personnes de bénéficier de formation professionnelle.

Magic System enchaîne les tubes en Afrique et en Europe depuis son succès "Premier Gaou". Le groupe a annoncé une tournée en 2019 pour "appeler à l'apaisement" en vue de l'élection présidentielle de 2020.

Toutes les actualités

L'homme politique ivoirien Hamed Bakayoko testé positif au coronavirus

Hamed Bakayoko, ministre de la Défense en Côte d'Ivoire, 13 janvier 2016.

Hamed Bakayako dit "Hambak", le ministre de la défense de Côte d'Ivoire et personnage clé du régime du président Alassane Ouattara, a annoncé lundi sur les réseaux sociaux qu'il était atteint par le coronavirus.

"Ce lundi 6 avril, j’ai été déclaré positif au test du Covid-19 suite à un prélèvement effectué dimanche. Bien que ne présentant aucun signe de la maladie, le médecin a prescrit un confinement auquel je me suis immédiatement soumis", a révélé Hamed Bakayoko sur ses comptes Facebook et Twitter.

La nouvelle a également été confirmée à l'AFP par un proche.

"C’est l’occasion pour moi de rappeler à tous nos concitoyens que le coronavirus est une maladie réelle qui se propage vite. Je vous exhorte à prendre au sérieux l’observation de toutes les mesures barrières pour vous protéger et protéger les autres. Prenez soin de vous. Que Dieu vous préserve !", conclut-il.

Agé de 55 ans, +Hambak+, un proche du président Alassane Ouattara qui lui donne régulièrement les dossiers chauds à régler, est un des personnages clés de la vie politique ivoirienne. Ancien ministre de l'Intérieur, il est passé à la Défense après les mutineries dans l'armée de 2017.

Il s'est rangé derrière le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, désigné par le président Ouattara comme candidat de la coalition au pouvoir pour la présidentielle de 2020, alors que de nombreux observateurs estimaient que Hambak était plus charismatique et plus à même de représenter le parti au pouvoir.

Coronavirus: protestation dans une ville de Côte d'Ivoire contre un centre de test prévu

Coronavirus: protestation dans une ville de Côte d'Ivoire contre un centre de test prévu
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:23 0:00

Affrontements à Yopougon entre forces de l'ordre et des habitants

Affrontements à Yopougon entre forces de l'ordre et des habitants
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:56 0:00

Amnesty International réclame des soins d'urgence pour le député Alain Lobognon

Amnesty International réclame des soins d'urgence pour le député Alain Lobognon
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:53 0:00

Amnesty demande des soins d'urgence pour un leader d'opposition emprisonné

Alain Lobognon lors de son procès, à Abidjan, le 14 fevrier 2019. (VOA/Georges Ibrahim Tounkara)

Amnesty International demande des soins d'urgence pour un député et "leader d'opposition" en Côte d'Ivoire, Alain Lobognon, emprisonné depuis trois mois et qui "craint pour sa vie", dans un document publié samedi.

Accusé d'atteinte à l'autorité de l'Etat par la justice ivoirienne, M. Lobognon "a urgemment besoin de soins médicaux". Il "craint pour sa vie et aimerait avoir accès à un médecin indépendant", écrit l'organisation de défense des droits humains.

M. Lobognon est proche de l'ex-chef de la rébellion ivoirienne Guillaume Soro, ancien allié du pouvoir devenu opposant, candidat déclaré à l'élection présidentielle prévue en octobre 2020, en exil en France.

Député de Générations et peuples solidaires (le parti de M. Soro), M. Lobognon a été arrêté fin décembre 2019, à la suite du retour avorté de Guillaume Soro en Côte d'Ivoire, accusé de tentative d'insurrection. Son immunité parlementaire a été levée le 20 janvier.

"Selon des informations partagées dans une lettre par son avocat et sa femme, sa mauvaise santé actuelle est due aux mauvaises conditions de détention. Sa cellule (dans la prison d'Agboville, sud-est de la Côte d'Ivoire) est infestée de moustiques et d’insectes", explique Amnesty.

"Les autorités ivoiriennes ayant suspendu toutes les visites aux détenus du 18 mars au 16 avril 2020 pour empêcher la propagation de COVID-19, Alain Lobognon ne peut pas recevoir la visite de son médecin et ses proches", souligne Amnesty, appelant les autorités à lui offrir des "conditions de détention conformes aux normes internationales".

Seize autres membres du parti de Guillaume Soro - dont quatre autres députés - ont été arrêtés en Côte d'Ivoire entre le 23 et le 31 décembre 2019, rappelle Amnesty.

L'ONG juge "très suspectes" ces poursuites contre Guillaume Soro et ses partisans, "les accusations semblant être motivées par des considérations politiques".

Deux directeurs de journaux ont été condamnés mardi à de lourdes amendes par la justice ivoirienne pour "publication de fausses informations", après avoir publié un communiqué du collectif des avocats d'Alain Lobognon, qui s'inquiétaient de ses conditions d'incarcération.

Longtemps allié du président ivoirien Alassane Ouattara, qu'il a aidé à porter au pouvoir pendant la crise post-électorale de 2010-2011, Guillaume Soro, qui fut son premier Premier ministre, puis président de l'Assemblée nationale, s'est ensuite brouillé avec lui, jusqu'à la rupture début 2019.

Jusqu'à cette affaire, M. Soro était considéré comme un challenger sérieux pour la présidentielle par les analystes politiques.

Dix ans après la crise post-électorale de 2010-2011 qui fait 3.000 morts, la prochaine présidentielle s'annonce tendue. Les élections municipales et régionales de 2018 avaient été marquées par de nombreuses violences et des fraudes.

Voir plus

XS
SM
MD
LG