Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Ouverture du procès en destitution de Trump


Le chef de la Cour suprême des Etats-Unis, John Roberts, chargé par la Constitution de présider le procès a solennellement prêté serment pour ouvrir les délibérations du procès en destitution de Donald Trump. REUTERS/U.S. Senate TV/Handout via Reuters

Le Sénat américain a formellement ouvert ce jeudi le procès en destitution de Donald Trump, près d’un mois après la mise en accusation du président des Etats-Unis par la Chambre des représentants.

L’ouverture de ce procès coïncide avec la publication par une commission de la Chambre d’un rapport concluant que le président américain a violé la loi en suspendant le versement à l’Ukraine d’une aide financière pourtant votée par le Congrès.

Le démocrate Adam Schiff, qui dirige une équipe de sept représentants qui tiendront le rôle de procureurs, a lu devant les sénateurs les deux accusations portées contre Donald Trump: abus de pouvoir et obstruction au Congrès dans le dossier ukrainien.

La procédure trouve son origine dans la tentative alléguée de Donald Trump de faire pression sur l’Ukraine pour que Kiev enquête sur les agissements de Joe Biden, un des favoris de la primaire démocrate en vue de la présidentielle de novembre prochain, et de son fils Hunter.

Donald Trump, qui nie toute malversation dans cette affaire, qualifie la procédure d’impeachment lancée contre lui par les démocrates de démarche politicienne.

Pour qu’il soit destitué, il faudrait que le Sénat vote à la majorité des deux tiers. Les républicains disposant de 53 des 100 sièges de sénateurs, un acquittement de Trump, à l’image des procédures d’impeachment ayant visé ses prédécesseurs Andrew Johnson et Bill Clinton, est l’issue la plus probable.

XS
SM
MD
LG