Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

En Ouganda, l'industrie du tourisme va perdre 1,6 milliard de dollars


Vue partielle de Kampala, en Ouganda, le 4 juillet 2016. (Photo REUTERS/James Akena)

L'Ouganda va perdre 1,6 milliard de dollars par an en recettes touristiques à cause du coronavirus, a déclaré le président Yoweri Museveni.

Le tourisme est l'un des piliers de l'économie ougandaise. En effet, ce pays d'Afrique de l'Est attire chaque année des hordes de visiteurs attirés par sa faune qui regorge de lions, de girafes, de buffles et bien d’autres espèces animales.

Les autorités en sont conscientes, à commencer par le chef de l’État, Yoweri Museveni. Il y a fait allusion dans un discours prononcé lundi sur l’impact économique de la pandémie.

Selon le Bureau national des statistiques, l'Ouganda a généré 2 milliards de dollars en recettes liées au tourisme en 2017. Une légère augmentation sur l'année précédente, durant laquelle le pays a totalisé 1,7 milliard de dollars.

Les choses devraient empirer, si on en croit le Fonds monétaire international (FMI). Selon l’institution, les recettes touristiques de l'Ouganda devraient chuter de 54 % au cours de l'année fiscale 2019/20, et diminuer de 52 % l'année suivante.

Par ailleurs, le pays anticipe aussi la perte d’une part importante de 1,3 milliard de dollars envoyé chaque année par les Ougandais travaillant à l'étranger, car beaucoup d'entre eux se retrouvent sans emploi en raison du ralentissement économique mondial dû à la pandémie.

Les mesures strictes mises en œuvre pour freiner la propagation du virus, notamment l'interdiction des transports publics et privés, le verrouillage de presque toutes les entreprises et la fermeture des frontières, ont anéanti une grande partie de l'activité économique.

Le mois dernier, le FMI a réduit de près de moitié ses prévisions de croissance économique en Ouganda pour l'exercice financier se terminant en juin, les ramenant à 3,3 %. L’institution prévoit aussi une croissance de 3,7 % pour l'exercice suivant.

Ces pronostics décevants mais prévisibles sur le front économique sont susceptibles d'enhardir les adversaires du président Museveni lors de l'élection présidentielle prévue l'année prochaine.

Déjà, l'opposant Kizza Besigye, qui se surnomme "le président du peuple", a pris sur lui d'organiser des séances d'information parallèles sur le coronavirus.

Pour ne pas être en reste, l'artiste et député Bobbi Wine organise des concerts virtuels, avec une grande affluence.

Pour l'heure, aucune date n'a été fixée pour la présidentielle de 2021.

L'Ouganda a à ce jour enregistré 489 cas de coronavirus, sans qu'aucun décès ne soit signalé dans le pays. Huit personnes atteintes de la maladie COVID-19 se sont rétablies à ce jour.

XS
SM
MD
LG