Liens d'accessibilité

Le chef de l'Otan accuse la Russie d'avoir "miné la stabilité en Europe"


Le président américain Donald Trump et le Premier ministre britannique Theresa May assistent à une cérémonie au quartier général de l’Otan à Bruxelles, Belgique, 25 mai 2017.

Le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg a accusé la Russie d'avoir "miné la stabilité et la sécurité en Europe" par son "comportement agressif", lors d'un colloque jeudi en Italie.

Après la Guerre froide, "nous avons travaillé activement pour forger un partenariat stratégique avec la Russie", a déclaré Jens Stoltenberg, lors de cette rencontre organisée à Rimini (nord- est) sur la thème de la défense et la paix dans le monde.

"Toutefois le comportement agressif de la Russie a miné la stabilité et la sécurité en Europe", a-t-il ajouté.

"L'Otan ne cherche pas l'affrontement avec la Russie", a souligné le chef de l'Alliance Atlantique, qui a rappelé qu'en 2014 la Russie avait "annexé illégalement la Crimée". "C'était la première fois depuis la Seconde Guerre mondiale qu'une nation européenne avait pris un territoire d'un autre pays par la force".

"La Russie continue a déstabiliser l'Ukraine orientale, il s'agit d'un conflit dans lequel près de 10.000 Ukrainiens ont été tués et ceci a changé énormément notre contexte de sécurité", a-t-il poursuivi.

Il a souligné que l'Otan avait une double approche par rapport à la Russie: la défense et le dialogue. "Je crois fortement au dialogue", a-t-il conclu.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG