Liens d'accessibilité

L'envoyé spécial américain pour l'Ukraine espère un cessez-le-feu "à la rentrée"

  • VOA Afrique

Kurt Volker en Ukraine, le 25 juillet 2017.

L'envoyé spécial de Washington pour les négociations sur l'Ukraine a exprimé mardi l'espoir que les belligérants acceptent un nouveau cessez-le-feu "à la rentrée scolaire", sans préciser de date, à l'issue de sa première réunion avec un représentant du Kremlin.

Kurt Volker a assuré que les Etats-Unis soutenaient pleinement l'idée que le cessez-le-feu coïncide avec le début de l'année scolaire, un projet en discussion dans le cadre du format dit "Normandie" impliquant l'Allemagne, la France, l'Ukraine et la Russie.

"Je sais qu'un cessez-le-feu à la rentrée scolaire se trouve très haut dans l'ordre du jour du processus de Normandie", a dit M. Volker, de passage à Vilnius, lors d'une interview à l'agence balte BNS, sans toutefois donner de date.

"Evidemment, nous le soutiendrons pleinement, dans l'espoir que les deux parties puissent y arriver" a-t-il ajouté.

Nommé début juillet émissaire spécial de Washington pour des négociations sur l'Ukraine, M. Volker a indiqué avoir eu lundi une première rencontre "constructive" avec le représentant de la Russie, Vladislav Surkov.

"Nous sommes tombés d'accord pour dire que la situation actuelle, le statu quo, n'est bon pour personne", a-t-il précisé.

M. Volker, va rejoindre mercredi à Kiev le secrétaire américain à la Défense James Mattis.

Le conflit qui déchire l'Ukraine depuis trois ans a fait plus de 10.000 morts. Kiev et les Occidentaux accusent la Russie de soutenir financièrement et militairement les rebelles, ce que Moscou dément.

Une nouvelle flambée de violences a provoqué depuis mercredi la mort de onze soldats ukrainiens dans l'Est.

Les accords de Minsk, signés en février 2015, visent à instaurer une trêve dans les combats et un début de dialogue politique entre les séparatistes prorusses et le gouvernement de Kiev, mais peinent à être mis en oeuvre.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG